La nouvelle fusée d'Elon Musk est recouverte d'une peau d'acier

ESPACE Cette super fusée a vocation à devenir le seul lanceur de la société SpaceX...

L.Br. avec AFP

— 

Elon Musk, le 22 juillet 2018 aux Etats-Unis.
Elon Musk, le 22 juillet 2018 aux Etats-Unis. — Robyn Beck / AFP

Un éclair d’acier au cœur du Texas. Elon Musk a présenté ce vendredi un prototype de la prochaine fusée de son entreprise SpaceX. Baptisée « Starship », son esthétique rappelle celle des premières fusées. Elle devrait bientôt être prête pour un premier test en vol.

« Il s’agit d’une image réelle, pas d’un rendu. » Sur Twitter, Elon Musk s’est senti obligé de préciser que sa nouvelle fusée existe bien, après avoir partagé une illustration 3D il y a quelques jours. Cette immense colonne finition acier détonne dans le paysage des fusées actuelles, uniformément blanches.

Neuf mètres de diamètre

Le patron de SpaceX avait déjà annoncé que Starship ne serait finalement pas en fibres de carbone, un matériau plus léger mais finalement moins résistant que l’acier selon lui aux températures extrêmes, froides et chaudes auxquelles la fusée sera soumise pour s’arracher à la Terre et voyager dans l’espace. « La peau sera trop chaude pour de la peinture. Finition acier miroir. Réflectivité maximum », avait-il expliqué sur Twitter.

« Starship ressemblera à de l’argent liquide », a-t-il aussi écrit, parmi des dizaines de tweets sur le nouvel engin depuis novembre dernier. Le prototype assemblé au Texas, à Boca Chica Village, sur la côte du Golfe du Mexique, a un diamètre de neuf mètres, comme le futur vaisseau, mais est plus petit. Le test a été annoncé pour mars ou avril : la fusée décollera jusqu’à une altitude de quelques kilomètres avant, si tout va bien, de se reposer.

Un prototype pour un vol orbital est promis pour juin. Pour cela, un booster ou premier étage, baptisé « Super Heavy », propulsera Starship. La poussée nécessaire pour s’arracher à la gravité terrestre requiert ce premier étage. Cette nouvelle fusée (composée de « Starship » et de « Super Heavy ») est appelée à devenir à terme le gros et seul lanceur de SpaceX, et emmènera un jour des astronautes autour de la Lune, voire de Mars, selon les projets d’Elon Musk.