Mexique: Le premier temple dédié au «dieu écorché» Xipe Tótec a été mis au jour

ARCHÉOLOGIE Situé en sous-sol, le temple de 12 m de long dispose de deux autels sacrificiels sur lesquels étaient écorchés les humains sacrifiés…

20 Minutes avec agences

— 

Une statue représentant la tête de Xipe Totec, le «dieu des écorchés», divinité de la fertilité et de la guerre.
Une statue représentant la tête de Xipe Totec, le «dieu des écorchés», divinité de la fertilité et de la guerre. — Meliton Tapia Davila/AP/SIPA

Des archéologues ont découvert dans la Zone archéologique de Ndachjian-Tehuacán (Mexique) le premier temple dédié à Xipe Totec, le « dieu des écorchés », a annoncé ce jeudi l’Institut national d’Anthropologie et d’Histoire (INAH). Cette divinité aztèque était célébrée par des sacrifices humains.

L’influence de Xipe Totec, dieu associé à la fertilité, aux cycles agricoles et à la guerre, « a été reconnue par de nombreuses civilisations de l’ouest, du centre et du golfe du Mexique », indique l’INAH dans un communiqué. Mais « aucun temple associé directement à son culte n’avait jamais été découvert ».

Les prêtres portaient la peau des sacrifiés

Le temple, qui aurait été utilisé entre 1.000 et 1.260 après J.C., fait 12 m de long et 3,5 m de haut. Il est composé de deux autels de sacrifice, trois sculptures en pierre volcanique et divers éléments architecturaux dans un sous-sol pyramidal. Les sculptures représentent deux crânes d’environ 70 cm et pesant environ 200 kg, ainsi qu’un buste couvert de peau de sacrifice qui personnifient Xipe Totec.

Une des fêtes aztèques les plus importantes était le « Tlacaxipehualiztli » (« mettre la peau de l’écorché » en náhuatl). Elle était célébrée sur deux autels, l’un pour sacrifier les captifs, l’autre pour le dépeçage à la gloire de Xipe Totec. Les prêtres étaient vêtus de la peau des sacrifiés, qui était ensuite déposée dans de petites cavités. La découverte de ce temple, doté de ces deux autels, est d’autant plus importante pour les recherches sur la culture aztèque.