La sonde New Horizons révèle la première image de l’astéroïde Ultima Thule

ESPACE C'est l'objet le plus lointain du système solaire jamais observé d'aussi près...  

P.B. avec AFP

— 

L'astéroïde Ultima Thule, situé à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre, photographié par la sonde New Horizons le 31 décembre 2018.
L'astéroïde Ultima Thule, situé à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre, photographié par la sonde New Horizons le 31 décembre 2018. — NASA/JPL

Il y avait déjà la comète « Tchouri » en forme de canard de bain, voici Ultima Thule, l’astéroïde qui ressemble à un bonhomme de neige. Mercredi, la Nasa a révélé la première image détaillée de ce caillou survolé par la sonde New Horizons. Situé à 6,4 milliards de kilomètres de la Terre, bien au-delà de Pluton, c’est l’objet le plus lointain du système solaire jamais observé d’aussi près.

A 33 km de long pour 16 km de large pour le lobe principal, Ultima Thule semble être un astéroïde binaire à contact, sans doute formé lors du rapprochement de deux cailloux. Les premières observations couleurs révèlent une teinte ocre, qui devrait être confirmée par des images haute définition attendues en février. New Horizons a déjà capturé des clichés de Pluton à couper le souffle.

Percer les secrets de la formation des planètes

L’enjeu de cette mission est de comprendre comment les planètes se sont formées, a expliqué lundi à la presse le directeur scientifique de la mission Alan Stern. « Cet objet est tellement glacé qu’il est conservé dans sa forme originelle », a-t-il souligné. « Tout ce que nous allons apprendre sur Ultima – sa composition, sa géologie, comment il s’est formé, s’il a des satellites ou de l’atmosphère – nous renseignera sur les conditions de formation des objets du système solaire. »

Ultima Thule, découvert en 2014 par le télescope spatial Hubble, se trouve dans la ceinture de Kuiper, un vaste disque cosmique reliquat de l’époque de la formation des planètes que les astronomes appellent parfois le « grenier » du système solaire.