VIDEO. Espace: Touch down ! SEIS, le sismomètre français, a touché le sol de Mars

SUCCÈS Le sismomètre français SEIS a été délicatement déposé sur la planète Mars mercredi par l'atterrisseur américain InSight. Il est presque paré pour écouter battre le cœur de la Planète rouge…

Hélène Ménal

— 

La sonde InSight et le sismographe SEIS, en bas à gauche
La sonde InSight et le sismographe SEIS, en bas à gauche — NASA

Un nouvel « habitant » a posé ses crampons sur Mars ce mercredi. Il s’agit du sismomètre français SEIS, dont la « livraison » sur le sol de la Planète rouge vient d’être annoncée par la Nasa et le Cnes. Cet instrument qui a pour mission « d’écouter battre le cœur de Mars » et de lever les mystères de sa formation, est arrivé en bon port avec la mission américaine InSight​ le 26 novembre.

Sa « dépose » à même le sol martien a nécessité sept jours de préparation : « Avec d’énormes précautions, la pince jusque-là fixée au bout du bras d’InSight et installée à l’extrémité d’un câble en acier d’environ 15 cm de long pour une meilleure souplesse, a été libérée. Puis elle est venue saisir SEIS le dimanche 16 décembre », indique le Cnes. Deux jours plus tard, l’instrument français a touché le sol à 1,6 mètre de l’atterrisseur à qui il est toujours relié par un « câble blindé » pour que son boîtier électronique reste « au chaud ».

Début des mesures fin janvier

Pour braver les vents martiens et les basses températures, SEIS va maintenant être recouvert d’un bouclier de protection en forme de dôme équipé de trois pieds et d’une jupe de protection.

Il commencera probablement ses mesures fin janvier quand sa « collègue » HP3, une sonde de température allemande, sera à son tour déployée.