Nasa: La sonde Osiris-Rex découvre des traces d'eau sur l'astéroïde Bennu

ESPACE En étudiant Bennu, les scientifiques espèrent mieux comprendre l'évolution du système solaire et le rôle des astéroïdes sur les débuts de la vie terrestre...

20 Minutes avec agence

— 

La sonde OSIRIS-REx a découvert de l'eau sur l'astéroïde Bennu (illustration).
La sonde OSIRIS-REx a découvert de l'eau sur l'astéroïde Bennu (illustration). — AP/SIPA

La sonde OSIRIS-REx envoyée par la Nasa pour observer l’astéroïde Bennu a détecté la présence d’eau dans cet amas de matière. L’engin est en effet arrivé à proximité du rocher de 500 mètres de diamètre et ses instruments de bord ont capté la signature de minéraux hydratés, indique un communiqué publié par l’agence spatiale ce lundi.

Cette découverte pourrait permettre aux scientifiques d’en apprendre davantage sur le « corps-parent » dont est issu Bennu.

De grandes quantités d’eau

L’astéroïde se serait formé suite à l’explosion d’un corps céleste de 100 kilomètres de diamètre, il y a plusieurs centaines de millions d’années. Les données transmises par OSIRIS-REx montrent que cet objet spatial qui se trouvait entre Mars et Jupiter recelait de grandes quantités d’eau. Or, il serait né il y a environ 4,5 milliards d’années, tout comme la Terre.

En se penchant sur Bennu et ses minéraux hydratés, les astronomes espèrent recueillir des informations sur cet ancien corps céleste. Et par extension sur notre environnement spatial immédiat.

« Une mine précieuse d’informations »

« Quand les échantillons de ces matières reviendront sur Terre en 2023, les scientifiques auront à leur disposition une mine précieuse d’informations jusque-là inconnues concernant l’évolution et l’histoire de notre système solaire », se félicite Amy Simon, spécialiste des instruments à la Nasa.

Grâce aux prélèvements effectués, les experts pourraient également progresser dans leur compréhension du rôle des astéroïdes dans l’apparition de la vie terrestre, explique LCI. Sans oublier que l’étude de Bennu aiderait à en savoir plus sur l’astéroïde lui-même. La trajectoire de ce dernier, qui pèse 3,4 milliards de tonnes, aurait une chance sur 2.700 de croiser celle de la Terre et de créer une onde de choc équivalente à 80.000 bombes H.