Greffe: Deux babouins ont survécu six mois avec un cœur de cochon, un record

TRANSPLANTATION Ce nouveau record laisse entrevoir l’espoir d’une transplantation similaire sur des hommes…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de babouin.
Illustration de babouin. — Martin Meissner/AP/SIPA

Deux babouins à qui un cœur de porc avait été greffé en février 2015 ont respectivement survécu 182 et 195 jours après l’opération. Un record en matière de transplantation entre deux espèces différentes ; la plus longue durée de vie précédemment observée était de 57 jours.

Pour garder les deux singes en bonne santé, les chercheurs ont utilisé de nouvelles méthodes de greffe et des modifications génétiques. Ils ont présenté leurs travaux dans une étude parue ce mardi, explique une étude sur l’expérience parue le 5 décembre dans la revue Nature.

Bientôt des greffes sur les humains ?

Les singes ont été traités par immunodépresseurs pour empêcher les rejets de corps étrangers. Leur tension artérielle était réduite pour se rapprocher de celle des porcs. L’ADN de ces derniers avait d’ailleurs été modifié pour rendre leur organe compatible. Un médicament a été administré aux babouins pour que le cœur ne grandisse pas au-delà des limites possibles et endommage leur corps. Enfin, les cœurs n’ont pas été conservés dans le froid entre le prélèvement et la greffe.

L’exploit des chercheurs laisse entrevoir la possibilité de greffes entre animaux et humains, à une époque où les dons d’organes ne répondent pas à la grande demande des malades. « Je pense que les problèmes techniques sont résolus, mais il nous faut encore obtenir des résultats plus conséquents », tempère Bruno Reichart, coauteur de l’étude. La transplantation sur l’homme d’un cœur porcin présente entre autres des risques de transmission de virus.