Les humains modernes ont côtoyé la «licorne de Sibérie» il y a plus de 30.000 ans

FOSSILE L’animal, qui mesurait 4,5 mètres de haut pour un poids de 4 tonnes, était plus proche du rhinocéros que de la licorne…

20 Minutes avec agence

— 

La « licorne de Sibérie » mesurait 4,5 mètres et pesait 4 tonnes.
La « licorne de Sibérie » mesurait 4,5 mètres et pesait 4 tonnes. — Wikimedia Commons / DiBgd

L’étude de l’ADN d’Elasmotherium sibiricum, un animal appelé « licorne de Sibérie », démontre qu’il aurait cohabité avec les humains. Les scientifiques pensaient qu’il avait disparu il y a environ 200.000 ans. Pourtant, une nouvelle analyse publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution prouve que l’espèce s’est éteinte il y a seulement 30.000 ans.

La bête, qui mesurait 4,5 mètres de haut pour un poids de 4 tonnes, était plus proche du rhinocéros que de la licorne des mythes et légendes. Mais elle arborait tout de même une magnifique corne d’1,5 mètre de long.

Plus de vingt fossiles étudiés

Grâce à l’ADN, les chercheurs ont prouvé qu’elle était encore présente il y a 36.000 ans. La « licorne de Sibérie » a donc pu évoluer aux côtés de l’Homme moderne. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont étudié 23 fossiles de l’espèce. Ils estiment que la disparition de cet animal n’est pas liée à l’homme mais à son régime alimentaire et au climat.

« Ils ont disparu pendant une période de changement climatique qui n’était pas extrême mais qui a causé toute une série d’hivers beaucoup plus froids », analyse dans ScienceAlert Alan Cooper, chercheur à l’Université d’Adélaïde. L’étendue des prairies de la région aurait été modifiée et la « licorne de Sibérie » aurait pu s’éteindre en raison d’un manque d’herbe.