Norvège: Des archéologues découvrent les traces d'un bateau viking long de 20 mètres

ARCHEOLOGIE Le bateau, dont l’état de conservation reste inconnu, a été détecté sous 50 centimètres de terre…

20 Minutes avec agences

— 

Les traces du bateau viking ont été découvertes à Halden, en Norvège.
Les traces du bateau viking ont été découvertes à Halden, en Norvège. — Capture d'écran/Niku

Les traces d’un bateau viking ont été découvertes par des archéologues à Halden, une municipalité située au sud-est d’Oslo ( Norvège). La forme typique de l’embarcation a été détectée à l’aide d’un radar à pénétration de sol, à environ 50 cm sous terre dans un tumulus recouvrant une sépulture viking.

A l’époque de ces guerriers et marchands d’Europe du Nord, il était en effet de coutume d’enterrer les rois et les chefs à bord d’un bateau hissé à terre et enseveli sous un monticule. Cette rare découverte pourrait aider à éclairer les expéditions de ces talentueux navigateurs du Moyen-Age.

Etat de conservation inconnu

« Au beau milieu de la sépulture, on a découvert ce qu’on appelle une anomalie, quelque chose qui se distingue du reste et qui a clairement la forme et les dimensions d’un bateau viking », a déclaré ce lundi l’archéologue Knut Paasche de l’Institut norvégien pour la recherche sur le patrimoine culturel (Niku).

En revanche, des doutes subsistent sur l’état de conservation du navire. « Oui, il y a eu un bateau à cet endroit, mais il est difficile de dire combien de bois il reste », a-t-il expliqué.

« Besoin d’autres découvertes »

Bien que privée d’étrave et de poupe, la silhouette découverte à Halden mesure 20 mètres de long, ce qui en fait potentiellement l’un des plus grands bateaux vikings découverts dans le pays, selon le Niku.

Seuls trois navires vikings en bon état de conservation ont été découverts dans le passé en Norvège, dont le dernier (le bateau d’Oseberg) en 1903. « On a besoin d’autres découvertes pour pouvoir dire à quoi ressemblaient ces bateaux et déterminer comment les Vikings naviguaient », a fait valoir Knut Paasche. L’institut dit maintenant réfléchir aux suites à donner à cette découverte, une tentative d’excavation étant de toute façon exclue à cette période de l’année.