La chasse à la mythique «planète X» relancée par la découverte d'un objet lointain

ASTRONOMIE Une planète naine baptisée «le gobelin» , située bien au-delà de Pluton, intrigue les astronomes...

P.B.

— 

Vue d'artiste d'une possible 9e planète, qui pourrait exister aux confins du système solaire.
Vue d'artiste d'une possible 9e planète, qui pourrait exister aux confins du système solaire. — CALTECH

Une planète dix fois plus massive que la Terre se cache-t-elle aux confins du système solaire ? L’hypothétique « planète X » (ou planète Nine, pour ceux qui ne comptent pas Pluton) fait fantasmer de nombreux astronomes. La quête revient sur le devant de la scène cette semaine, après la découverte d’un caillou transneptunien lointain, 2015 TG387, surnommé « the goblin ». Son orbite en forme d’ellipse très aplatie pourrait être due à l’influence d’un corps massif situé encore plus loin, estiment les chercheurs. A ce stade, il ne s’agit toutefois que d’une supposition, et aucune preuve directe de l’existence de cette fameuse « planète X » n’a à ce jour été détectée.

« Ces objets lointains sont des miettes sur la piste de la planète X. Plus on en trouve, et mieux on comprend la frontière du système solaire et l’influence d’une éventuelle planète qui, on le pense, façonne leur orbite », écrit Scott Sheppard. A la tête d’une équipe du Carnegie Institution for Science, il a observé cette planète naine de 300 km de diamètre avec le télescope Subaru situé à Hawaï.

Le tour du Soleil en 40.000 ans

Ce caillou n’est pas tout seul. Deux autres objets similaires découverts ces dernières années, dont Sedna, semblent également être influencés par la gravité d’un corps invisible. Le problème, c’est qu’observer directement ces planètes naines est compliqué. Au plus près, elles s’approchent à 65-80 unités astronomiques du Soleil (1 UA = distance Terre-Soleil) – c’est 2,5 fois plus loin que Pluton. Dans le cas du « gobelin », son orbite elliptique l’emmène au plus loin à 2.300 UA de notre étoile. Et il met 40.000 ans pour en faire le tour.

Selon les chercheurs, il pourrait y avoir des milliers d’objets lointains similaires. Ils espèrent en découvrir davantage, pour être capable de réduire le terrain de chasse de la mythique planète X. La quête continue.