Dites bonjour au Titan de Vorombe, l'oiseau le plus gros du monde

CUI CUI Autant vous dire qu'entre 530 à 730 kg la pièce, on ne vole pas...

20 Minutes avec AFP

— 

Cette image d'oiseaux-éléphants a été publiée par la Société zoologique de Londres, mardi 25 septembre.
Cette image d'oiseaux-éléphants a été publiée par la Société zoologique de Londres, mardi 25 septembre. — JAIME CHIRINOS / AFP

Après plus d’un siècle de pièces contradictoires et de joutes scientifiques, des chercheurs ont annoncé dans une étude publiée ce mercredi dans la revue Royal Society Open Science avoir identifié le plus gros oiseau du monde: le Titan de Vorombe. Il s'agit d'un oiseau-éléphant, d'une espèce plus grande que ce qui avait jusqu’à maintenant été établi.

Pendant 60 millions d’années, de colossaux oiseaux-éléphants ont parcouru la savane et les forêts tropicales de Madagascar. Ils se sont éteints il y a environ 1.000 ans après l’arrivée d’une nouvelle vague de colons humains.

Au XIXe siècle, des zoologistes européens se sont pris de passion pour cette créature hors norme, pillant squelettes et œufs fossilisés dans le but de débusquer « l’espèce d’oiseau la plus grande du monde ». Jusqu’à maintenant, la palme revenait à l’Aepyornis titan, un oiseaux-éléphant décrit en 1894 par le scientifique britannique C.W. Andrews. Mais pour d’autres scientifiques, le spécimen n’était pas une espèce à part mais seulement un très grand Aepyornis maximus.

Jusqu'à 730 kg

James Hansford, de la Zoological Society of London, coauteur de l’étude publiée ce mercredi, a examiné avec son équipe les os d’oiseaux-éléphant trouvés à travers le monde. Le Titan de Vorombe pesait de 530 à 730 kg (soit quasiment le poids d’une girafe adulte), et en conséquence, « ils ne pouvaient certainement pas voler ».

Quant à l’Aepyornis titan, le « bébé » de C.W. Andrews, il était selon le chercheur bien différent du Aepyornis maximus. Si différent qu’il ne s’agirait même pas d’un oiseau-éléphant, mais d’un genre distinct.