Cérès: Des volcans de glace recouvrent le plus gros astéroïde du système solaire

EXPLORATION SPATIALE D’impressionnants volcans « froids » ont été identifiés à la surface de la planète naine Cérès…

20 Minutes avec agence
Montage: comparaison des tailles de la Terre, de la Lune et de Cérès.
Montage: comparaison des tailles de la Terre, de la Lune et de Cérès. — Wikicommons/Cwitte

Cérès, le plus gros astéroïde de notre système solaire, continue d’étonner les astronomes. Alors que les volcans sont habituellement associés à une chaleur extrême, ce n’est pas le cas de ceux découverts à la surface de cette planète naine de 950 kilomètres de diamètre.

Les données collectées ces trois dernières années par la sonde Dawn de la Nasa mettent en évidence une activité cryovolcanique récente à la surface de l’objet céleste. Cérès abrite ainsi ce que l’on appelle des cryovolcans.

Des volcans qui crachent de la glace

Au lieu d’expulser de la lave en fusion, ces volcans « froids » crachent de la glace provenant des entrailles de la planète. En 2015, les images capturées par la sonde Dawn avaient déjà permis d’identifier le tout premier de ces volcans de glace. Aujourd’hui, une vingtaine d’autres auraient été repérés.

Selon une étude des chercheurs de l'Université de l'Arizona publiée le 17 septembre dans la revue Nature Astronomy et repérée par LCI, les dômes repérés à la surface de Cérès étaient composés à 50 % de glace. Ces mesures ont été effectuées sur 22 volcans grâce aux images de la sonde Dawn et à la modélisation informatique.

Détection de composés organiques

Les analyses menées sur la teneur en glace et la taille de ces dômes ont révélé que les cryovolcans étaient âgés de plusieurs centaines de millions d’années. La planète Cérès expulserait l’équivalent de 10.000 mètres cubes de glace par an.

Depuis son lancement en 2007, la mission Dawn a permis aux scientifiques de collecter de précieuses informations sur la ceinture d’astéroïdes. En 2017, des chercheurs ont détecté la présence de matières organiques dans l’hémisphère nord de Cérès, des composés qui ont joué un rôle essentiel dans l’apparition de la vie sur Terre.