Espace: SpaceX a un premier «client privé» prêt à voyager autour de la Lune

VOYAGE VOYAGE Au total, 24 astronautes seulement ont voyagé en orbite autour de la Lune dans l’histoire de l’humanité...

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion passe tranquille devant la Lune
Un avion passe tranquille devant la Lune — sebastien lebrigand/CATER/SIPA

Les valises sont presque prêtes, la destination connue. La compagnie spatiale américaine SpaceX a annoncé jeudi avoir signé avec un premier client, dont elle dévoilera l’identité dans quelques jours, pour un voyage autour de la Lune à bord de sa prochaine grande fusée baptisée BFR.

Au total, 24 astronautes seulement ont voyagé en orbite autour de la Lune dans l’histoire de l’humanité, a rappelé SpaceX dans un bref message sur Twitter.

Aucune mission habitée n’est retournée dans l’orbite lunaire depuis Apollo 17, de la Nasa, en décembre 1972.

Un rêve bientôt réalité

« SpaceX a signé avec le premier client privé du monde pour se rendre autour de la Lune à bord de notre véhicule de lancement BFR --une étape importante pour ceux qui rêvent d’aller dans l’espace », a tweeté la compagnie, en précisant que l’identité du passager serait divulguée lundi.

Il pourrait s’agir d’un passager japonais, Elon Musk, patron de SpaceX, ayant répondu par un drapeau du Japon à quelqu’un qui lui demandait des précisions sur Twitter.

Il n’en fallait pas plus pour que certains y voient l’ombre de Daisuke Enomoto, un homme d’affaires japonais de 47 ans qui avait l’ambition de devenir le premier asiatique à faire du tourisme spatial et s’était entraîné dans ce but à la Cité des étoiles, près de Moscou.

Une fusée de 106 mètres de haut

Début 2017, SpaceX avait annoncé que deux passagers seraient envoyés vers la Lune dès 2018 à bord de sa fusée Falcon Heavy, un voyage qui n’a finalement jamais eu lieu.

La BFR devrait mesurer 106 mètres de haut et sera conçue pour avoir une poussée de 10,8 millions de livres, bien davantage que la plus puissante fusée jamais construite, la Saturn V (7,9 millions de livres) qui a envoyé des astronautes sur la Lune au tournant des années 1970.

L’objectif de SpaceX est de se doter à terme d’un unique lanceur et vaisseau se substituant à trois projets emblématiques de la firme californienne : la Falcon 9 qui propulse la capsule Dragon pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), la capsule elle-même et Falcon Heavy.

>> A lire aussi : Un séjour dans l'espace peut modifier l'ADN des astronautes