Civilisation Maya: Le «Codex Grolier» est le plus ancien manuscrit découvert en Amérique

ARCHEOLOGIE Pendant des années, la grossièreté de la réalisation, les couleurs étonnantes et l'aspect général trop simple de ce document ont rendu les spécialistes perplexes quant à ses origines...

20 Minutes avec agence

— 

Le « Codex Grolier » est le plus vieux texte Maya jamais découvert.
Le « Codex Grolier » est le plus vieux texte Maya jamais découvert. — AP/SIPA

L’Institut national d’histoire et d’anthropologie (Inah) de Mexico ( Mexique) a tranché : le document connu sous le nom de « Codex Grolier » est bel et bien le plus vieux texte Maya jamais découvert. Le manuscrit retrouvé dans une grotte du Chiapas, région mexicaine frontalière du Guatemala, aurait en effet été rédigé entre 1021 et 1145 après Jésus-Christ, indique Ouest-France ce lundi.

« Le plus moche des codex mayas »

Mais il aura fallu du temps aux experts pour reconnaître la valeur et l’âge de ce trésor archéologique. Les difficultés à déterminer l’origine de l’objet, son aspect déroutant et sa trop grande simplicité apparente avaient fait douter les spécialistes de l’authenticité du document. Celui-ci est même « le plus moche des codex mayas en termes de figures et de couleurs », estime Sofia Martinez Del Campo, chercheuse à l’Inah.

Le texte est rédigé sur de l’écorce. Dix pages ont survécu aux siècles qui se sont écoulés et elles sont recouvertes de glyphes, des caractères dessinés où chaque illustration représente une syllabe. Celles-ci décrivent des observations astronomiques et des prédictions astrales.

Le manuscrit va être exposé

Volé par les personnes qui l’ont découvert puis revendu à un collectionneur mexicain en 1964, l’objet a été exposé au Grolier Club de New York (Etats-Unis) avant que son propriétaire ne le remette aux spécialistes mexicains en 1974.

Il a donc fallu beaucoup de temps à ces derniers pour étudier le manuscrit sous toutes ses coutures, et notamment l’encre utilisée par les Mayas. Mais maintenant que la valeur historique du codex est confirmée, le texte va être exposé à l’Inah et sera également disponible sous forme de fac-similé.

>> A lire aussi : Des vestiges de la civilisation maya découverts dans une grotte inondée

>> A lire aussi : VIDEO. Une cité maya de 2.000 km2 découverte au Guatemala