Astronomie: Ne ratez pas la pluie d'étoiles filantes ce week-end, le phénomène sera à son maximum

FAITES UN VŒU Comme tous les mois d’août, les Perséides reviennent dans notre ciel pour offrir leur époustouflant spectacle…

20 Minutes avec agence

— 

Les Perséides (étoiles filantes) en Angleterre en 2014.
Les Perséides (étoiles filantes) en Angleterre en 2014. — Matthew Power/REX/REX/SIPA

Après l’éclipse de Lune et le rapprochement de Mars, le ciel de cet été 2018 va s’illuminer avec la traditionnelle pluie d’étoiles filantes. C’est dans la nuit de dimanche à lundi que le phénomène sera le plus visible.

À partir de mi-juillet, la Terre traverse chaque année le champ de particules que la comète Swift-Tuttle laisse derrière elle en se rapprochant du Soleil. Ce sont ces particules qui provoquent cette pluie stellaire dans notre atmosphère.

Visible jusqu’au 24 août

Le phénomène est comparable à « quand une voiture passe au travers d’un nuage de moustiques », explique Priscilla Abraham, responsable du planétarium de l’Espace des sciences de Rennes, interviewée par Le Télégramme. Dans la nuit de dimanche à lundi, « la moyenne sera de 60 à 70 météores par heure », poursuit-elle.

Le phénomène peut s’observer entièrement à l’œil nu – télescope ou jumelles ne sont pas nécessaires. Il est tout de même préférable de s’éloigner des zones urbaines où la pollution lumineuse peut perturber l’observation du spectacle.

Seul impondérable – comme chaque année : la météo. Selon les régions de France, le ciel plus ou moins dégagé permettra ou non de profiter du spectacle. Pour ceux qui ne bénéficieront pas d’un ciel clair, les jours suivants seront l’occasion d’un rattrapage : ces pluies d’étoiles filantes continueront jusqu’aux alentours du 24 août.

>> A lire aussi : La sonde Parker s'envolera ce samedi pour plonger dans la fournaise de la couronne solaire

>> A lire aussi : VIDEO. Nuit des étoiles: «Les stars de l’événement cette année, ce sont les planètes»