VIDEO. Espace: Tout va très bien, merci, pour le super sismomètre en route pour Mars

CHECK-UP Le sismomètre SEIS, en route pour Mars avec la mission InSight, a été réveillé pour des vérifications. Il se porte comme un charme…

Helene Menal

— 

Image de synthèse de l'atterisseur InSight à son arrivée sur Mars et de son sismomètre SEIS.
Image de synthèse de l'atterisseur InSight à son arrivée sur Mars et de son sismomètre SEIS. — CNES

Voyage pépère dans le vide spatial, pour l’instant. Le Centre national d'études spatiales  (Cnes) vient de donner des nouvelles de SEIS, le sismomètre « Made in France » en route vers Mars avec la mission InSight. L’instrument vedette qui doit « écouter battre le cœur de Mars » et en dire un peu plus sur son mystérieux passé, n’avait pas été rallumé depuis 26 avril, une dizaine de jours avant son lancement.

Mais fini le farniente les antennes en éventail. Il a été volontairement sorti de sa léthargie le 16 juillet, histoire de vérifier les données émises « par la totalité des capteurs sismiques, ainsi que par de nombreuses sondes de température ».

Aucune anomalie détectée

Et le bilan de ce premier check-up est tout à fait rassurant. L’analyse des données, transmises à la Terre via une antenne géante de 34 mètres située à Camberra, en Australie, « n’a montré aucune anomalie », indique le Cnes.

SEIS connaîtra deux autres réveils les 19 juillet et 16 août. La mission InSight a déjà parcouru 18,5 millions de kilomètres depuis son lancement le 5 mai 2018. Il lui en reste plus de 57 millions à franchir avant d’atterrir sur la plaine martienne d’Elysium, le 26 novembre.

Mots-clés :