Rhinocéros blanc du Nord: Des chercheurs ont réussi à créer des embryons in vitro pour tenter de sauver l'espèce

ESPECE MENACEE Il ne reste que deux femelles rhinocéros blancs du Nord capables d’inculquer à un futur bébé les notions sociales nécessaires à son bon développement…

20 minutes avec agences

— 

Les chercheurs se tournent vers la procréation assistée pour tenter de perpétuer l'espèce. (illustration)
Les chercheurs se tournent vers la procréation assistée pour tenter de perpétuer l'espèce. (illustration) — Pixabay / 3342

Après la mort en mars dernier de Sudan, dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, les chercheurs se tournent vers la procréation scientifiquement assistée pour tenter de perpétuer l’ espèce.

Une équipe de spécialistes vient de réussir à créer un embryon hybride in vitro du pachyderme. Cette opération – une première – est décrite dans une étude, publiée ce mercredi dans la revue Nature Communications. Elle pourrait permettre à terme le développement d’un bébé-éprouvette de cette espèce quasi-éteinte.

80 ovocytes fécondés

La disparition des derniers rhinocéros blancs du Nord est due au braconnage. Deux femelles de l’espèce sont encore en vie : Najin et Fatu, fille et petite-fille de Sudan, mais elles ne sont pas en mesure de porter un bébé.

Les chercheurs ont donc utilisé du sperme congelé venant de rhinocéros blancs du Nord et du Sud pour féconder 80 ovocytes de femelles vivant dans des zoos européens. Sept embryons ont été créés. Trois d’entre eux ont été congelés puis inséminés dans une des femelles.

Une naissance d’ici trois ans ?

« Notre but est d’avoir d’ici trois ans la naissance du premier petit rhinocéros blanc du Nord », explique Thomas Hildebrandt, coauteur de l’étude. La naissance doit de toute façon survenir avant la disparition de Najin et Fatu, les seules à « pouvoir apprendre la vie sociale à un rhinocéros blanc du Nord », indique le spécialiste.

Les scientifiques cherchent désormais à prélever les ovocytes des deux femelles du Nord afin d’obtenir un embryon non-hybride. Mais pour Terri Roth et William Swanson, deux experts n’ayant pas pris part à l’étude, « il reste improbable qu’une population viable de rhinocéros blancs du Nord soit restaurée ».

>> A lire aussi : Tchad: Disparus depuis 50 ans, six rhinocéros noirs viennent repeupler l'Afrique centrale

>> A lire aussi : VIDEO. Ce bébé rhinocéros tente de «réveiller» sa mère tuée par des braconniers