Chine: Quatre étudiants ont passé 110 jours dans un module simulant l'environnement de la Lune

ESPACE La Chine a l’ambition d’envoyer un jour des personnes vivre sur la Lune…

20 Minutes avec agences
— 
Vue de la Mare Orientale de Lune capturée par la sonde Lunar reconnaissance orbiter.
Vue de la Mare Orientale de Lune capturée par la sonde Lunar reconnaissance orbiter. — NASA

Stage lunaire : quatre étudiants chinois ont passé 110 jours dans un laboratoire clos simulant l’environnement de la Lune, à Pékin.

Ces élèves spécialisés dans la recherche astronautique ont vécu dans ce module de 160 m² nommé Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »), rapporte l’agence Chine nouvelle.

Fruits et légumes

Les quatre volontaires ont vécu dans cet habitacle scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur. Le but était notamment de tester l’aptitude du corps à vivre dans un espace confiné. Dans une vidéo partagée par l’agence chinoise, on voit les étudiants sortir du module, portant des paniers de fruits et de légumes ayant poussé à l’intérieur de l’installation.

Le « Palais lunaire » dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d’un espace de vie. Ce dernier mesure 42 m² et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bains, une pièce réservée au traitement des déchets et une autre pour l’élevage d’animaux.

Troisième séjour lunaire

C’est le deuxième séjour de ces étudiants dans le laboratoire. Ils y avaient déjà habité pendant 60 jours en 2017. Entre-temps, une seconde équipe avait passé 200 jours consécutifs dans le module.

La Chine ne prévoit pas d’envoyer d’astronautes sur la Lune avant au moins une décennie. Mais cette expérience de confinement ambitionne de mieux préparer des missions prolongées sur l’astre lunaire. Pékin investit des milliards d’euros dans ses programmes spatiaux pour tenter de rattraper l’Europe et les Etats-Unis dans ce domaine.

>> A lire aussi : VIDEO. Un astéroïde gros comme l'Arc de Triomphe va passer tout près de la Terre ce mardi

>> A lire aussi : Jupiter: Des jets de vapeur d’eau relancent l’espoir de trouver de la vie extra-terrestre