La Nasa réhabilitée

Yaroslav Pigenet

— 

Un Allemand de 13 ans a corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d'un astéroïde avec la Terre et l'Agence a reconnu son erreur.
Un Allemand de 13 ans a corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d'un astéroïde avec la Terre et l'Agence a reconnu son erreur. — Nasa/Archives

Ce n’est pas à une agence cinquantenaire qu’un adolescent va apprendre à calculer des trajectoires d’astéroïde. Ce pourrait être la morale du communiqué publié mercredi par la Nasa qui maintient que, contrairement aux affirmations d’un jeune allemand de 13 ans, l’astéroïde Apophis n’a qu’une probabilité de 1 sur 45 000 de s’écraser sur Terre en 2036.

Bild contre la Nasa

Mardi, à la suite d’un article paru dans le journal allemand Bild, une dépêche AFP avait annoncé que le jeune lycéen Nico Marquardt avait calculé une probabilité de 1 sur 450 qu'Apophis entre en collision avec la Terre, cent fois plus que le risque estimé par la Nasa. Selon lui, l’agence s'était trompée car elle avait négligé le risque de collision avec des satellites lors du premier passage d’Apophis à proximité de la Terre, en 2029. La dépêche AFP affirmait par ailleurs que la Nasa aurait reconnu la justesse des calculs de l’adolescent devant des officiels de l’agence spatiale européenne.

Démenti cinglant

«Contrairement, à certaines informations de presse, les services de la Nasa impliqués dans ces recherches n'ont pas été contactés et n'ont eu aucune correspondance avec un jeune étudiant allemand, qui prétend que la probabilité d'un impact est bien plus élevée que les estimations actuelles» a fait savoir la Nasa par un communiqué qui précise en outre qu’elle maintient ses prévisions d’une probabilité de 1 sur 45.000.

Steven Chesley – un chercheur de la Nasa - a précisé à la revue anglaise «New Scientist» qu’en 2029 Apophis passera à 52.000 km de la Terre. Même avec la marge d’erreur actuelle de 1.650 km, c’est beaucoup trop loin pour croiser la route des satellite géostationnaires qui orbitent à 36.000 km de la Terre.