VIDEO. «La pyramide de Khéops, même 45 siècles après sa construction, n’a pas encore révélé tous ses secrets»

INTERVIEW Mercredi, des scientifiques ont annoncé avoir découvert l'existence de deux cavités, dont l'une de trente mètres de long, au sein de la plus grande pyramide du plateau de Gizeh. L'égyptologue Amandine Marshall répond à nos questions...

Fabrice Pouliquen

— 

Vue Aérienne prise le 23 janvier 2000 de la pyramide de Khéops près du Caire.
Vue Aérienne prise le 23 janvier 2000 de la pyramide de Khéops près du Caire. — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Une cavité de trente mètres de long a été découverte par les scientifiques du projet ScanPyramids qui sondent depuis deux ans la pyramide de Khéops, vieille de 45 siècles.
  • A quoi donc pouvait servir cette pièce, située juste au-dessus de la grande galerie menant à la salle du sarcophage ? A accueillir des offrandes ou à alléger le poids du sommet de la pyramide ?
  • Seule des sept merveilles du monde décrites sous l’Antiquité, la pyramide de Khéops nourrit de nombreux mythes. Et la découverte de cette nouvelle cavité épaissit encore un peu plus le mystère.

Des sept merveilles du monde, décrites sous l’Antiquité, seule la pyramide du pharaon Khéops, la plus grande du plateau de Gizeh édifiée il y a 4.500 ans, est encore debout aujourd’hui. « Rien que cela est déjà incroyable, commente l’égyptologue Amandine Marshall, chercheur associé à la M afto (Mission archéologique française de Thèbes-Ouest). Des sept merveilles, les trois pyramides de Gizeh étaient pourtant les plus anciennes. »

Mais la pyramide de Khéops n’étonne pas seulement par sa longévité. Cette semaine, dans la revue Nature, les scientifiques du projet ScanPyramids, lancée il y a deux ans en vue de sonder le massif de ce monument funéraire, ont annoncé la découverte de deux cavités jusque-là méconnues, dont l’une longue de 30 mètres pourrait contenir un Airbus A320. A quoi a bien pu servir cette pièce ? Y en a-t-il d’autres à découvrir ? Amandine Marshall répond aux questions de 20 Minutes.

La découverte de ces deux cavités est-elle déjà en soi inattendue ?

Ce n’est pas totalement inattendu. Cela fait deux ans que l’équipe de ScanPyramids travaille dessus et il y a un an, elle avait déjà fait un point étape sur leurs recherches. Elle avait annoncé alors que leurs résultats technologiques tendaient à montrer déjà l’existence de deux cavités, dont la probabilité qu’elles soient non naturelles était estimée à 90 %. Mercredi, dans Nature, les scientifiques de ScanPyramids ont ainsi confirmé ce qu’ils pressentaient. En revanche, la taille de la cavité étonne. La pyramide Khéops est tellement grande qu’y trouver une nouvelle pièce a toujours été une possibilité envisagée sérieusement. Mais une pièce de trente mètres de long, capable d’accueillir un Airbus A320… C’était plus difficilement imaginable. Aucune autre pyramide abrite une pièce de cette dimension-là.

Où se situe exactement cette cavité dans la pyramide ?

Il faut bien comprendre déjà la structure d’une pyramide. Lorsqu’ils se sont lancés dans la construction de cet ouvrage, les Égyptiens d’alors savaient très bien qu’ils s’embarquaient sur un très long projet. Ils ont commencé alors par construire un premier tunnel amenant à une pièce sous la pyramide, rapidement aménagée et destinée à recevoir le corps du pharaon si jamais il venait à mourir pendant la construction. Puis, au fil de la construction, ils ont façonné une autre pièce, qui a reçu le nom moderne et erroné de chambre de la Reine, plus belle mais là encore provisoire, au cas où Khéops viendrait à mourir avant la fin de la construction. Un étage au-dessus, on trouve la chambre du roi, celle où l’on a retrouvé le sarcophage. Les archéologues s’étaient arrêtées à cette pièce. La cavité tout juste découverte est légèrement au-dessus, au niveau de la grande galerie, ce grand tunnel qui amène à la chambre du roi.

@ScanPyramids
@ScanPyramids - @ScanPyramids

Comment se fait-il qu’une cavité de 30 mètres soit restée méconnue si longtemps ?

La pyramide de Khéops n’avait jamais été étudiée avec les moyens technologiques modernes déployés par le projet ScanPyramids*. A cela s’ajoute le fait qu’elle est immense [les côtés du carré mesurent 230 mètres à la base et la pyramide culmine à environ 139 mètres de haut] et comprend des leurres. J’insiste sur ce terme « leurre » car on nous demande fréquemment s’il y a des pièges dans les pyramides. Non, il n’y a pas de pièges, mais les constructeurs avaient déjà ce souci de se prémunir des intrusions et des pillages. D’où de grosses pierres placées judicieusement pour faire croire que le tunnel s’arrête là ou cacher un autre chemin qui commence juste au-dessus. La pyramide de Khéops, même 45 siècles après sa construction, n’a sans doute pas encore révélé tous ses secrets.

A quoi aurait pu servir cette pièce de trente mètres de long ?

C’est en effet le point à éclaircir aujourd’hui. A ce stade, on ne peut émettre encore que des hypothèses. Des égyptologues pensent que cette pièce était destinée à rester vide. Sa fonction aurait été alors d’alléger le poids du sommet de la pyramide et en faire moins reposer sur la grande galerie. Mais ce n’est qu’une hypothèse et elle est en ce moment débattue. D’autres chercheurs avancent qu’il pourrait s’agir d’une pièce où les offrandes étaient déposées, ce qui supposerait alors l’existence d’un passage permettant d’y accéder. Il faudrait alors se lancer à la recherche de ce tunnel.

La pyramide de Khéops, la plus importante du plateau de Gizeh.
La pyramide de Khéops, la plus importante du plateau de Gizeh. - MARNEF/ISOPIX/SIPA

Pourquoi cette pyramide de Kheops est si mythique ?

Parce qu’elle en impose. On ne peut pas rester indifférent face à cet ouvrage : un carré quasi parfait de 230 mètres de côté, un sommet qui culminait à l’origine à 147 mètres de haut… On ne peut glisser une feuille de papier entre les blocs de pierre tellement l’agencement est précis. Or, encore une fois, cette pyramide date de 4.500 ans. Elle ne date même pas de la fin de la période égyptienne, mais vraiment du tout début. Comment sont-ils parvenus à faire un tel ouvrage ? Mêmes avec nos technologies ultramodernes, il y a peu de chances pour que nous puissions réaliser une telle pyramide aujourd’hui. Voilà pourquoi la pyramide de Khéops entretient de nombreux fantasmes, dont celui qui consiste à dire qu’elle a été construite par des extraterrestres.