Un astéroïde provenant d’un autre système solaire a été observé pour la première fois

ASTRONOMIE Les scientifiques ont repéré un étrange objet d'environ 200 mètres de diamètre...

20 Minutes avec agence
— 
illustration astéroïde.
illustration astéroïde. — HO / NASA / AFP

C’est un gros « caillou » qui fait beaucoup parler de lui. Le mercredi 18 octobre, le télescope de surveillance automatique du ciel Pan-STARRS 1, basé à Hawaï, a observé un objet étrange d’environ 200 mètres de diamètre. Et ce qui intrigue les scientifiques n’est pas sa taille mais sa trajectoire, relaye ce vendredi Le Figaro.

Alors qu’ils pensaient au départ à une comète, les scientifiques sont finalement arrivés à la conclusion qu’il s’agissait d’un objet venant de l’extérieur de notre système solaire, probablement un astéroïde car il ne dégage aucun gaz.

Ejecté du système de Vega ?

« La nature hyperbolique de sa trajectoire ne fait plus beaucoup de doutes. Comme il se situe dans un plan perpendiculaire à celui dans lequel orbitent les planètes, il n’a pas pu être dévié par une planète géante. Son origine extrasolaire se confirme. C’est très excitant : c’est le premier objet de sa catégorie », a déclaré l’astronome Lucie Maquet, de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).

Si cette découverte est stimulante pour les chercheurs, ils doivent cependant faire vite car le temps presse. « Nous avons encore quelques semaines d’observations devant nous probablement, après cela risque de devenir difficile », a ajouté Lucie Maquet. Inutile cependant de se précipiter dehors, un télescope d’au moins un mètre de diamètre est nécessaire pour espérer apercevoir cet objet.

>> A lire aussi : Astéroïde: L'agence spatiale européenne a surveillé avec «succès» le passage de 2012 TC4 près de la Terre

« Selon les premières estimations, il proviendrait de la constellation de la Lyre. Peut-être a-t-il été éjecté du système de Vega, la cinquième étoile la plus brillante du ciel, située à vingt-cinq années-lumière de nous », détaille Le Figaro. L’objet est passé au plus « près » de la Terre le 14 octobre dernier. Il était alors à 30 millions de kilomètres de nous…