VIDEO. Une station spatiale hors de contrôle va s’écraser sur la Terre (et personne ne sait où)

ESPACE Les premières prévisions quant aux lieux d’impact de la station chinoise Tiangong-1 ne pourront être effectuées que quatre ou cinq jours à l’avance…

20 Minutes avec agence

— 

Tiangong-1, le premier laboratoire chinois en orbite depuis septembre 2011 serait hors de contrôle selon les spécialistes et s'écraserait en 2017.
Tiangong-1, le premier laboratoire chinois en orbite depuis septembre 2011 serait hors de contrôle selon les spécialistes et s'écraserait en 2017. — HAP/Quirky China News //REX/SIPA

Tiangong-1, la station spatiale lancée par la Chine en 2011, devrait s’écraser sur la Terre dans les mois qui viennent sous l’effet de la gravité.

La structure, qui pèse près de 8 tonnes, a en effet été mise hors d’état de marche par ses concepteurs en mars 2016 mais une panne a ensuite empêché les ingénieurs de garder le contrôle des moteurs et donc de la trajectoire de l’engin, rapporte The Guardian.

>> A lire aussi : Chine. La station spatiale Tiangong-1 devrait retomber sur Terre en 2017

La station spatiale devrait nous « tomber sur la tête » en plusieurs morceaux

La station se rapproche donc irrémédiablement de notre planète, sur laquelle elle devrait retomber entre fin 2017 et début 2018. Les premières prévisions quant aux lieux d’impact ne pourront être effectuées que quatre ou cinq jours à l’avance. De nombreux sites pourraient être concernés puisque la station spatiale devrait nous « tomber sur la tête » en plusieurs morceaux.

Tiangong-1 va s’enflammer et se désintégrer en partie en traversant l’atmosphère. Mais des pièces de plusieurs centaines de kilos devraient tout de même parvenir jusqu’à la surface de la Terre.

Le « cimetière des satellites » en plein milieu du Pacifique

Lorsque les engins spatiaux sont en fin de vie et ne peuvent pas rester en orbite, les ingénieurs les dirigent vers un point de chute précis du globe. Situé dans l’océan Pacifique, au plus loin des îles et des côtes, ce site est surnommé le « cimetière des satellites » et a notamment vu s’écraser la station MIR en 2001. Ce fameux cimetière ne pourra cependant pas servir de point de chute à Tiangong-1, qui est hors de contrôle.

>> A lire aussi : Airbus veut nettoyer l'orbite terrestre de ses débris spatiaux

L’agence spatiale chinoise estime que le risque que Tiangong-1 fasse des dégâts sur Terre est très réduit : 70 % de la surface de notre planète est en effet recouverte d’eau et seules un peu plus de 2 % des terres sont peuplées… Pour les plus inquiets, un site Internet localise en temps réelle la station spatiale chinoise.