Espace: Il «pleut» des diamants sur les planètes Uranus et Neptune

JACKPOT Des diamants d’une valeur de plusieurs millions de carats feraient naturellement leur apparition sur Neptune et Uranus…

20 Minutes avec agence

— 

Des diamants se constitueraient naturellement sur la planète Neptune (ici vue par la sonde Voyager II en 2008).
Des diamants se constitueraient naturellement sur la planète Neptune (ici vue par la sonde Voyager II en 2008). — N.A.S.A. -/SI

Devenir riche sur Uranus et Neptune, ce serait facile ! Car quand il pleut sur ces planètes, ce n’est pas d’eau qu’il s’agit, mais tout simplement… de diamants.

Plus qu’une pluie, il s’agit plutôt d’un écoulement de pierres précieuses selon l’étude publiée le 21 août dernier dans le journal Nature Astronomy.

Une forte pression atmosphérique

A l’origine de l’étonnant phénomène, la composition similaire d’Uranus et Neptune, qui possèdent un noyau rocheux entouré de plusieurs strates de glace constituées d’hydrogène et de carbone.

La très forte pression atmosphérique à laquelle sont soumises les deux planètes ferait « éclater » le lien entre les atomes de carbone et d’hydrogène pour les transformer en diamants, indique L’Express.

Reproduction en laboratoire

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont reproduit en laboratoire le processus à l’origine de la formation de diamants dans l’espace.

Les auteurs de l’étude ont bombardé du polystyrène avec un laser optique. L’onde de choc ainsi générée a détruit les liens existant entre l’hydrogène et le carbone dont est constitué le polystyrène. Des nanodiamants sont alors apparus.

>> A lire aussi : Tadaaam: La Nasa a sélectionné les dix messages qui pourraient être envoyés dans l'espace

Une valeur de plusieurs millions de carats

La glace présente sur Neptune et Uranus est, elle aussi, composée de carbone et d’hydrogène. La même transformation est donc possible, provoquant un écoulement des diamants vers les noyaux des deux planètes. Mais à une autre échelle précisent les scientifiques qui estiment la valeur de certaines pierres précieuses à plusieurs millions de carats selon la taille.

S’ils ne sont pas capables de créer en laboratoire des diamants d’une telle valeur, cette découverte est une avancée significative. De nombreux objets comme les smartphones contiennent des nanodiamants et leur fabrication était jusqu’à aujourd’hui complexe et coûteuse.