Thomas Pesquet s'est fait livrer du matos à la Station spatiale internationale

ESPACE La capsule Cygnus a été amarrée à l'ISS et contient 3,45 tonnes de fret et d'équipements...

B.Ch. avec AFP

— 

Une capsule Cygnus avait déjà été amarrée à l'ISS en octobre 2016
Une capsule Cygnus avait déjà été amarrée à l'ISS en octobre 2016 — Nasa/SIPA

Le ravitaillement est arrivé ! La capsule non-habitée Cygnus dela société américaine Orbital ATK a été amarrée à la Station spatiale internationale samedi 22 avril, comme prévu, selon les images en direct de la télévision de la Nasa. A son arrivée à proximité de la Station, Cygnus a été saisie par le bras télémanipulateur manœuvré de l’intérieur par l’Américaine Peggy Whitson et le Français Thomas Pesquet de l’Agence spatiale européenne. La capsule sera ensuite amarrée à l’avant-poste orbital.

>> Thomas Pesquet, l'envoyé spatial hyper-connecté

Lancé mardi de Cap Canaveral en Floride, Cygnus livre 3,45 tonnes de fret et équipements, dont plus de 900 kilos de matériels d’expériences scientifiques, 950 kilos d’approvisionnement pour l’équipage et 1,22 tonne de pièces destinées à la Station.

La capsule repartira pleine de déchets

Parmi les expériences scientifiques figurent notamment des recherches sur les anticorps en microgravité, qui pourraient accroître l’efficacité des chimiothérapies contre le cancer. Ainsi qu’une étude avancée de la physiologie des plantes et sur la culture de produits alimentaires frais dans l’espace.

Une fois que les astronautes de l’ISS auront déchargé la capsule, ils la rechargeront de déchets et équipements usagés. Cygnus doit quitter la Station le 25 juillet prochain pour plonger dans l’atmosphère où elle se désintégrera.

>> Les images de l'astéroïde qui a «frôlé» la terre cette nuit