Accusations d'écoutes téléphoniques de Trump: Un micro-ondes peut-il vraiment vous espionner?

ETATS-UNIS La conseillère du président Kellyanne Conway a récemment fait valoir que les fours à « micro-ondes » peuvent « être transformés en caméras »…

M.C.

— 

Des fours à micro-ondes dans un magasin à New York.
Des fours à micro-ondes dans un magasin à New York. — SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les « faits alternatifs » à l’épreuve de la science. Interrogée par un journaliste au sujet des déclarations de Donald Trump qui accuse Barack Obama d’avoir mis les téléphones de la Trump Tower sur écoute, la conseillère du président Kellyanne Conway a récemment fait valoir qu'« il y a plusieurs façons de surveiller quelqu’un maintenant », parmi lesquelles « les téléphones, les écrans de télévisions » et… les fours à « micro-ondes », qui peuvent selon elle « être transformés en caméras ». Prenant au mot la conseillère, Wired s’est demandé si ces vénérables pièces d’électroménager pourraient décemment intégrer la panoplie de James Bond.

Un grand nombre d’appareils peuvent servir à espionner leur propriétaire, relève le magazine, citant des méthodes qui seraient utilisées par la CIA pour transformer en mouchards des smartphones ou des téléviseurs Samsung. Mais ces appareils sont en quelque sorte prédestinés à ce détournement : le téléphone est équipé d’un micro et de caméras, tout comme certains téléviseurs. Plus important encore, ils sont (ou peuvent être) connectés à Internet.

« Les ondes sont là pour cuire votre nourriture »

Et le four à micro-ondes ? Il ne peut pas vous filmer, à moins de disposer d’une webcam à l’extérieur de l’appareil, rappelle Wired. On s’en doutait. Sollicité par le magazine, Stephen Frasier, un expert en technologie d’imagerie hyperfréquence de l’Université du Massachusetts à Amherst, commence par rire pendant plusieurs secondes quand on lui demande si cet objet incontournable d’une cuisine moderne peut être mis sur écoute. « A moins que ce soit un four à micro-ondes à commande vocale connecté à Internet, je ne vois pas », répond le spécialiste. Les fours intelligents capables d’aller sur la Toile ne courent d’ailleurs pas les rues.

Et si Kellyanne Conway avait voulu parler des ondes elles-mêmes, et non du four ? L’hypothèse se heurte à un obstacle de taille : l’appareil est conçu pour garder les ondes à l’intérieur, pas pour les diffuser, rappelle l’expert. « Le four où vous mettez vos plats est ce qu’on appelle une cavité, une boîte fermée. Même si vous pouvez voir à travers la porte, les ondes ne peuvent pas la traverser. Si vous léchez la porte vous pourriez bien être un peu exposé, mais les ondes sont là pour cuire votre nourriture », conclut Stephen Frasier.

Les mots « écoutes téléphoniques » entre guillemets

A force d’être réchauffées, les accusations de Donald Trump ont d’ailleurs fait long feu. Changeant radicalement de version, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a déclaré lundi sur CNN que le milliardaire, dans ses tweets accusateurs, avait placé les mots « écoutes téléphoniques » entre guillemets – le président a effectivement usé de cette précaution… dans deux de ses quatre tweets sur le sujet – et se référait donc « à la surveillance en général et à d’autres activités », sans préciser lesquelles.