Pourquoi des manchots géants ont pu vivre au temps des dinosaures

PALEONTOLOGIE Les scientifiques ont comparé deux manchots vieux de 61 millions d'années retrouvés au même endroit...

20 Minutes avec agences

— 

Un manchot papou nourrit son petit sur l'île de Petermann dans l'Antarctique, le 2 mars 2016
Un manchot papou nourrit son petit sur l'île de Petermann dans l'Antarctique, le 2 mars 2016 — EITAN ABRAMOVICH AFP

Un collectionneur amateur a découvert un fossile de manchot géant, vieux de 61 millions d’années, sur l’île du Sud de Nouvelle-Zélande. Les scientifiques pensent qu’il s’agit de « l’un des plus anciens fossiles de manchot au monde » qui aurait foulé la glace au Paléocène, révèle la revue scientifique The Science of Nature.

1,50 mètre de haut

Mais n’est pas son grand âge qui a intéressé les chercheurs allemands et néo-zélandais. En le comparant à un autre fossile trouvé au même endroit, mais morphologiquement différent, les scientifiques estiment que les deux spécimens auraient un ancêtre commun qui se dandinait déjà au temps des dinosaures.

Le fossile mesure 1,50 mètre de haut, soit près de 30 cm de plus que le manchot empereur, le plus grand représentant actuel de cette famille d’oiseaux marins. Baptisé « manchot géant waipara » ce spécimen diffère du « Waimanu manneringi » découvert le long de la même rivière Waipara et datant de la même période.

>> A lire aussi : Un manchot géant préhistorique va renaître

Démarche dandinante

Selon Gerald Mayr du Forschungsinstitut Senckenberg, le musée d’histoire naturelle de Francfort (Allemagne), et coauteur de l’étude, la différence se situe au niveau des os des pattes, plus grands sur le nouveau fossile. Le « manchot géant waipara » avait déjà acquis la station verticale et sa démarche dandinante si caractéristique.

Cette différence implique qu’un ancêtre commun a précédé ces deux spécimens « cinq à dix millions d’années plus tôt », précise l’ornithologue. Et cinq à dix millions d’années avant le Paléocène c’était… l’ère des dinosaures ! Les reptiles préhistoriques ont en effet peuplé la planète au crétacé jusqu’à il y a 65 millions d’années et leur extinction totale.

>> A lire aussi : Il a parcouru 16.000 kilomètres pour photographier un manchot en hommage à sa fille