Nasa: Des astronomes repèrent une étoile qui émet des battements quand une planète passe près d’elle

ESPACE Les pulsations lumineuses de l'étoile HAT-P-2 sont émises à un rythme correspondant aux déplacements de la planète qui tourne autour d'elle...

20 Minutes avec agence
— 
Une vue d'artiste de l'exoplanète HAT-P-2b autour de son étoile, plus massive que le Soleil.
Une vue d'artiste de l'exoplanète HAT-P-2b autour de son étoile, plus massive que le Soleil. — NASA

Et si l’étoile HAT-P-2 avait une petite faiblesse pour l’énorme planète HAT-P-2b évoluant sur son orbite ? Les spécialistes de la Nasa pourraient bien avoir observé le premier « coup de foudre spatial » grâce aux images et données envoyées par le télescope Spitzer entre 2011 et 2015.

A l’origine, ce sont des informations sur la température et la cartographie de l’exoplanète que cherchaient les astrophysiciens de l’agence américaine, explique la Nasa sur son site Internet. Ils ont cependant au passage observé un étonnant phénomène : l’intervalle régulier de 87 minutes auquel se produisent les pulsations lumineuses émanant de l’étoile serait directement lié au rythme de mouvement de la planète qui lui tourne autour.



De l’influence gravitationnelle de la planète

Malgré les 350 heures d’enregistrement à leur disposition, les scientifiques avouent avoir encore du mal à comprendre les implications de leur découverte. Ils ont toutefois l’intention de poursuivre leur étude afin d’en apprendre davantage sur la façon dont l’exoplanète huit fois plus grande que Jupiter semble faire battre le cœur de cette gigantesque « étoile-soleil » qui fait 100 fois son volume.

Selon les astronomes, l’influence gravitationnelle de la planète pourrait, entre autres, expliquer que le « cœur de l’astre » batte au rythme des déplacements de la plus lourde exoplanète jamais détectée.