VIDEO. Mont-Saint-Michel: Une nécropole médiévale découverte sous la rue principale

ARCHEOLOGIE Une trentaine de tombes datant du XIIIe siècle ont été découvertes lors de travaux de voirie sur l’un des sites les plus visités de France…

20 Minutes avec agence

— 

Vue aérienne du Mont-Saint-Michel entouré par la mer à marée haute, le 20 mars 2015
Vue aérienne du Mont-Saint-Michel entouré par la mer à marée haute, le 20 mars 2015 — Damien MEYER AFP

Des travaux de réfection effectués en novembre 2016 sur des canalisations situées sous la rue principale du Mont-Saint-Michel (Manche) ont permis la mise au jour d’une nécropole médiévale. Des archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont confirmé que les ossements dataient du XIIIe siècle et ont entamé des recherches qui devraient prendre fin très prochainement.

L’intervention des spécialistes a permis de découvrir une trentaine de tombes qui constitueraient une précieuse source d’information pour les historiens.

Un aperçu des rites mortuaires du Moyen-Age

En effet, comme l’explique Le Figaro, l’étude des sépultures donne un aperçu des rites mortuaires du Moyen-Age, mais aussi du mode de vie des Français de cette époque à travers la datation précise des corps et la détermination de leur âge au moment du décès et des causes de leur mort.

>> A lire aussi : Picardie: Découverte d'une nécropole mérovingienne d'au moins 600 squelettes

Les restes d’enfants et d’adultes découverts sous l’un des sites les plus visités de France [deux à trois millions de visiteurs par an] seraient en fait les corps enterrés dans le cimetière de la paroisse Saint-Pierre, que les spécialistes du Mont Saint Michel pensaient pourtant détruit depuis de grands travaux entrepris en 1913.

Le cloître restauré

Des travaux de restauration du cloître de l’abbaye du Mont-Saint-Michel menacé par des infiltrations et de son jardin surplombant la baie viennent, eux, de débuter. Selon le Centre des monuments nationaux (CMN), ces travaux d’un montant de 2,2 millions d’euros doivent durer un an. Le cloître, d’où l’on aperçoit les reflets de la baie, restera cependant ouvert aux visiteurs.