Les galaxies naines ont-elles donné naissance aux grandes? Une étude pourrait le prouver

ETUDE Sept groupes de petites galaxies ont été découverts par des scientifiques, qui comptent dessus pour confirmer certaines théories et en savoir plus sur la matière noire…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration: une galaxie observée par Hubble.
Illustration: une galaxie observée par Hubble. — SIPANY/SIPA

La découverte récente de sept groupes distincts de petites galaxies pourrait permettre d’en apprendre davantage sur la façon dont les plus grandes se forment. Elle pourrait notamment confirmer l’hypothèse fréquemment privilégiée par les scientifiques, qui estiment que la fusion de galaxies qualifiées de « naines » à cause de leur étendue limitée est à l’origine de plus grandes structures.

Pourtant, le phénomène n’a jamais été observé par les spécialistes, qui sont donc encore à l’étape des calculs et des théories. Mais peut-être plus pour longtemps. « Nous pensons que ces groupes sont gravitationnellement liés et donc finiront par fusionner pour former une galaxie (…) plus grande. (…) », explique ainsi Sabrina Stierwalt, coauteur d’une étude publiée ce lundi dans la revue britannique Nature Astronomy.

Sept groupes de trois à cinq galaxies naines

Situés à une distance de la Terre comprise entre 200.000.000 et 650.000.000 d’années-lumière, les sept groupes recèlent chacun de trois à cinq galaxies naines dont la taille est de dix à 1.000 fois inférieure à celle de la Voie Lactée. C’est grâce au télescope Sloan Digital Sky Survey d’Apache Point, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, que les chercheurs ont pu effectuer leur importante découverte.

Outre des informations sur le processus de formation des galaxies, les spécialistes espèrent tirer de leurs observations des données relatives à la nature de la matière noire, dont 25 % de l’Univers serait formé. En effet, c’est au sein des galaxies naines que la concentration en matière noire est la plus forte.