Un astéroïde a frôlé la Terre mais n’a été détecté que 48 heures plus tôt

ESPACE 2017 AG13, d’un diamètre compris entre 11 et 34 mètres, est passé à 209.000 kilomètres de notre planète…

20 Minutes avec agence

— 

Vue d'artiste d'un astéroïde passant à proximité de la Terre.
Vue d'artiste d'un astéroïde passant à proximité de la Terre. — P.CARILL/ESA

Comme prévu par les spécialistes en astronomie, l’astéroïde 2017 AG13 est passé à proximité de la Terre, plus exactement à 209.000 kilomètres, ce lundi. Problème : si les télescopes de l’université de l’Arizona (Etats-Unis) avaient bel et bien vu la météorite arriver, les appareils n’avaient détecté le corps céleste que deux jours avant son passage au plus près de la Terre.

Plus de peur que de mal, puisque 2017 AG13, d’un diamètre compris entre 11 et 34 mètres, ne s’est approché de la planète bleue que d’une distance équivalente à la moitié de celle qui sépare la Terre de la Lune.

Vitesse : 16 km/s

Autre élément rassurant : même en cas de collision, l’astéroïde, avec sa vitesse de déplacement de 16 km/s, aurait en fait été détruit en traversant l’atmosphère de notre planète, d’après une simulation effectuée par l’université américaine de Purdue.

Le phénomène observé aurait alors été similaire à celui qui s’est produit à Tcheliabinsk (Russie) en février 2013, quand les restes d’un astéroïde d’un diamètre estimé à 20 mètres avaient fait 1.200 blessés.

>> A lire aussi : 500 astéroïdes menacent potentiellement la Terre: La défense planétaire, «une préoccupation globale»

Les risques de dégâts humains et matériels générés par l’onde de choc et les débris faisant suite à l’explosion dans l’atmosphère d’une telle météorite restent cependant peu élevés. Mais comme le rappelle Futura Sciences, les spécialistes estiment qu’un tel événement ne se produit en moyenne que tous les 150 ans.