Formation de la Lune: L'ancienne théorie des impacts multiples refait surface

ASTRONOMIE Notre satellite serait né d'une vingtaine de collisions de petits corps célestes avec la Terre, et non d'un seul et unique impact massif...

20 Minutes avec agences

— 

Une photo de la lune prise par la Station spatiale internationale le 18 août et publiée par la Nasa.
Une photo de la lune prise par la Station spatiale internationale le 18 août et publiée par la Nasa. — SIPA

La Lune se serait formée après que plusieurs corps célestes ont percuté la Terre, alors à l’état embryonnaire. Contrairement à ce que pensaient les scientifiques, le responsable ne serait pas un seul impact massif entre notre planète et un astéroïde venu de Mars.

Deux types d’éléments : terrestres et extraterrestres

Jusqu’ici, les astronomes pensaient qu’une collision entre les deux corps avait détaché une grande quantité de matière de la Terre. Ces éléments se seraient agglomérés pour former la Lune. Selon cette théorie, notre satellite naturel devrait se composer d’environ un cinquième d’éléments terrestres. Or, deux types d’éléments (terrestres et extraterrestres) sont présents dans des proportions similaires.

Dans une étude publiée ce lundi dans Nature Geoscience, des chercheurs israéliens remettent en avant la théorie des impacts multiples. Ils reconstituent à l’aide d’une simulation numérique les effets d’un millier de collisions entre une planète similaire à la Terre au début de son développement et des planètes plus petites que Mars.

« Les collisions étaient très courantes »

Chaque percussion créerait une couche de débris autour de la planète bleue, qui se rassembleraient pour former une « mini-Lune ». Ces ensembles compacts se réuniraient ensuite pour créer notre satellite.

« Au début du système solaire, les collisions étaient très courantes, il est donc plus naturel que plusieurs impacts assez communs soient à l’origine de la Lune plutôt qu’un seul », résume Raluca Rufu, une des responsables de l’étude.

>> A lire aussi : Comment la Lune a changé d'axe il y a des milliards d'années

Les chercheurs estiment avoir encore besoin d’approfondir leur travail pour mieux comprendre le processus ayant conduit à la fusion des mini-Lunes. Ils évaluent à une vingtaine le nombre d’impacts ayant été nécessaires pour donner naissance à notre Lune.