Mars: Curiosity apporte une preuve supplémentaire de la présence d'eau sur la planète

ESPACE Le robot de la Nasa a découvert la présence de bore, un élément chimique qui se retrouve sur Terre dans les zones arides où beaucoup d'eau s'est évaporée...

20 Minutes avec agence

— 

Un «selfie» pris par Curiosity en septembre.
Un «selfie» pris par Curiosity en septembre. — Nasa

Le robot Curiosity vient d’identifier pour la première fois de bore sur la planète Mars, qu’il arpente depuis son arrivée en 2012. Cet élément chimique indique que l’eau était bien présente à la surface de la planète rouge. Pour preuve, sur Terre, on le retrouve dans les endroits arides, là où de très grandes quantités d’eau se sont évaporées.

Sur les flancs du Mont Sharp, Curiosity analyse les couches sédimentaires tous les 25 mètres. Plusieurs éléments minéraux déjà identifiés ont permis d’élaborer des hypothèses concernant les anciens mouvements d’eaux souterraines.

Et le rapport publié ce mardi par la NASA a de quoi réjouir tous ceux qui cherchent à comprendre comment la vie aurait pu apparaître sur Mars.

>> A lire aussi : Le robot Curiosity envoie un nouveau «selfie de l’espace»

Un milieu propice à la vie

La présence de bore attire particulièrement l’attention des scientifiques, car il indiquerait en effet la présence d’une forte masse d’eau (température entre 0 et 62 °C avec pH neutre) dans le cratère de Gale. Sa concentration n’a cessé d’augmenter au fil de l’ascension du rover.

« Nous ne savons pas sous quelle forme cet élément se présente », commente toutefois Patrick Gasda, du Los Alamos National Laboratory. Mais si l’élément a la même apparence que celui présent sur Terre, il indiquerait un milieu bel et bien propice à la vie.

>> A lire aussi : Les nouvelles images de Curiosity dévoilent un paysage de western