Chéri ! Ils ont rétréci le soleil

Yaroslav Pigenet

— 

Une image du soleil envoyée par les sondes de la mission Stereo. Image NASA.
Une image du soleil envoyée par les sondes de la mission Stereo. Image NASA. — NASA

Sale temps pour le soleil. Alors que son statut de plus gros objet du système solaire lui est contesté par la comète Holmes, voilà qu’une équipe d’astronome propose de réduire de 333 km son rayon estimé.

Surface de gaz

Notre soleil est une énorme boule de gaz dépourvue de surface solide. Les astronomes définissent néanmoins la surface comme l’altitude en deçà de laquelle l’atmosphère solaire devient opaque à la lumière. Ainsi, le rayon du soleil a été établi en mesurant la distance entre le centre du disque solaire et l’endroit ou la luminosité chute brusquement. Jusqu’ici, ces mesures donnaient un rayon de 695.990 km (contre 6.378 km pour la Terre).

Illusion d’optique

Une équipe d’astronomes du World Radiation Center de Davos (Suisse) a repris ces mesures en prenant en compte la façon dont la lumière se propage dans l’atmosphère solaire. Ils ont alors constaté que l’endroit où les observateurs perçoivent la chute de luminosité est situé 333km plus «haut» que celui ou l’atmosphère solaire devient effectivement opaque. Ce qui diminue de 666 km le diamètre «officiel» de notre étoile préférée…

 
Les chercheurs, qui ont publié leur étude dans la base scientifique Arxiv, estiment que leurs résultats pourraient conduire à une révision des modèles de météorologie solaire, qui sont tous basés sur les anciennes mesures de son rayon.