On a retrouvé Philae (et on va pouvoir lui dire bye-bye)

ESPACE Plus d'un an qu’il n’avait plus donné signe de vie. L’Agence spatiale européenne vient de diffuser des images de Philae, le fameux atterrisseur coincé sur sa comète…

Hélène Ménal

— 

Philae en approche avant son atterrissage sur la comète.
Philae en approche avant son atterrissage sur la comète. — © CNES/ESA/D.DUCROS/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DAS

La sonde Rosetta a retrouvé le petit robot Philae, coincé sous un rocher sur la comète «  Tchouri ». Le cliché pris le 2 septembre a été dévoilé ce lundi sur le compte Twitter de l’ Agence spatiale européenne (ESA)

Rosetta a pu repérer son compagnon de voyage grâce à sa super-caméra Osiris, alors qu’elle survolait la comète à 2,7 kilomètres d’altitude. Philae n’avait plus été vu depuis son atterrissage rocambolesque sur Tchouri le 12 novembre 2014. Le petit robot laboratoire avait alors rebondi deux fois et s’était retrouvé coincé dans un secteur ombragé, sans pouvoir recharger ses batteries à l’aide de ses panneaux solaires.

>> A lire aussi : Mission Rosetta: «Nous avons un million de fois plus de données sur les comètes»

Le chant du cygne

Le centre de navigation du Cnes, à Toulouse, n’avait plus de contact avec lui depuis le 9 juillet 2015.

« Les images apportent la preuve de l’orientation de Philae et montrent clairement pourquoi il était si difficile d’établir des communications avec lui depuis son atterrissage », précise l’ESA.

Cette photo « people » de celui qui est devenu le plus petit héros de l’exploration spatiale est probablement le dernier exploit de Rosetta. Car la lente descente vers la comète est le chant du cygne de la sonde qui doit s’y écraser le 30 septembre. Elle reposera aux côtés de Philae après un voyage commun de dix ans et de six milliards de kilomètres.