L'astronaute Thomas Pesquet donne quelques détails sur sa future mission dans l’espace

ESPACE L’astronaute français doit décoller le 15 novembre en direction de la station spatiale internationale…

O. P.-V.

— 

L'astronaute français Thomas Pesquet, photographié ici le 20 mai 2009.
L'astronaute français Thomas Pesquet, photographié ici le 20 mai 2009. — Pierre Verdy AFP

Thomas Pesquet a pris le temps de répondre aux questions de journalistes ce mardi à Houston, entre deux sessions d’entraînement. L’astronaute français doit se préparer pendant encore deux semaines dans la cité américaine, en vue de son départ dans le cadre de la mission Proxima pour la station spatiale internationale (ISS). Celui-ci est prévu le 15 novembre, depuis Baïkonour au Khazakhstan.

Pilote de ligne de formation, Thomas Pesquet se rendra pendant six mois sur l’ISS, dans un rôle d’ingénieur, accompagné du Russe Oleg Novitsky et de l’Américaine Peggy Whitson. Il sera le dixième Français à voyager dans l’espace.

>> A lire aussi : Qui est Thomas Pesquet, le Français qui va s’envoler dans l’espace en 2016?

Parmi les quasi deux cents expériences prévues par la mission Proxima, Thomas Pesquet en a détaillé plusieurs. Il portera notamment un vêtement qui maintiendra la taille de son corps, car vivre en apesanteur peut faire grandir de plusieurs centimètres (3 % de sa taille selon la Nasa). Ces vêtements seront aussi munis de capteurs qui transmettront des informations médicales au centre de supervision de la mission sur Terre.

Quatre sorties et plusieurs tests technologiques

Plusieurs technologies seront expérimentées : le système Vessel ID, dont le but est de coordonner le contrôle maritime ; le système Aquapad pour purifier l’eau ; le Wise-net (le wifi de l’espace, littéralement) ; et un système d’échographie médicale à distance, supervisé par un médecin depuis la Terre. Enfin, l’un de ses axes de recherche portera aussi sur le plasma, l’un des quatre états de la matière (avec le solide, le liquide et le gazeux).

Au cours de ces six mois en orbite, Thomas Pesquet devrait sortir quatre fois dans l’espace : deux fois entre décembre et janvier pour changer les batteries de l’ISS, et deux autres fois en avril pour permettre l’arrivée du ravitaillement.