La Nasa rétablit le contact avec la sonde STEREO-B perdue depuis deux ans

ESPACE La liaison avec STEREO-B, lancée en 2006 pour explorer la région solaire, s'était interrompue en 2014 à la suite d'une réinitialisation...

20 Minutes avec agence

— 

La NASA, l'agence spatiale américaine, a réussi ce dimanche 21 août 2016 à reprendre contact avec la sonde STEREO-B lancée en 2006 mais qui ne donnait plus de nouvelles depuis le 1er octobre 2014.
La NASA, l'agence spatiale américaine, a réussi ce dimanche 21 août 2016 à reprendre contact avec la sonde STEREO-B lancée en 2006 mais qui ne donnait plus de nouvelles depuis le 1er octobre 2014. — NASA/Twitter/nasa.gov

La Nasa, l’agence spatiale américaine, a réussi ce dimanche à reprendre contact avec la sonde STEREO-B lancée en 2006 mais qui ne donnait plus de nouvelles depuis le 1er octobre 2014. A cette date, un test de réinitialisation avait été effectué sur l’engin en prévision des longues périodes sans contact radio qui l’attendaient en raison des interférences solaires. Le signal émis par STEREO-B avait alors disparu.

A 300 millions de kilomètres de la Terre

Si la liaison a finalement pu être rétablie, c’est grâce au Deep Space Network (DSN), une initiative internationale regroupant plusieurs très hautes antennes et permettant ainsi d’atteindre l’espace lointain, a expliqué la Nasa sur son site ce lundi. Et il fallait bien cet équipement hors-norme pour joindre STEREO-B puisque, ayant continué son périple pendant près de deux ans, le satellite se trouve actuellement à 300 millions de kilomètres de la Terre.

A l’origine de photos et de vidéos uniques

Quand la communication avec STEREO-B a été rétablie, l’engin et son jumeau, STEREO-A, lancés en même temps, étaient déjà en sursis puisque leur mission initiale d’exploration de la zone entourant le soleil ne devait durer que deux ans. La sonde est à l’origine de photos et de vidéos uniques, avec notamment des prises de vue de la face cachée du soleil ou de la comète ISON.

 

>> A lire aussi : VIDEO. La Nasa publie six ans d'éruptions solaires en 6 minutes