Virgin Galactic: De premiers vols touristiques spatiaux en 2017 ?

ESPACE Après des années de tractations et de vérifications, l'organisme américain en charge de la régulation des vols commerciaux (FFA-AST) a délivré à la compagnie du milliardaire Richard Branson la précieuse licence d'exploitation...

20 Minutes avec agence

— 

Le vaisseau spatial SpaceShipTwo à Truth or Consequences, au Nouveau-Mexique, le 17 octobre 2011
Le vaisseau spatial SpaceShipTwo à Truth or Consequences, au Nouveau-Mexique, le 17 octobre 2011 — Frederic J. Brown AFP

Virgin Galactic va pouvoir débuter ses vols spatiaux touristiques à bord de son vaisseau SpaceShip Two (VSS Unity). Après des années de tractations et de vérifications, l’organisme américain en charge de la régulation des vols commerciaux (FFA-AST) a délivré à la compagnie du milliardaire Richard Branson la précieuse licence d’exploitation.

« L’obtention de notre licence d’opérateur est une étape importante pour Virgin Galactic », s’est enthousiasmé Mike Moses, le vice-président des opérations, dans un communiqué paru lundi. Les premiers vols auront lieu dès 2017, selon les calendriers de l’agence.

« Nous avons encore beaucoup de travail »

« Alors que nous avons encore beaucoup de travail avant de tester pleinement ce vaisseau spatial en vol, je suis convaincu que notre équipe de classe mondiale est prête à relever le défi » a également confié Mike Moses.

Les vérifications et contrôles portaient une attention toute particulière à la sécurité des passagers, aux membres d’équipage ainsi qu’à la conception de l’appareil.

>> A lire aussi : Crash du SpaceShipTwo: le second pilote éveillé, Virgin ne renonce pas au tourisme spatial

Une expérience innovante

Une expérience innovante sera proposée aux futurs clients de la compagnie Virgin Galactic. Les apprentis astronautes seront formés pendant trois jours aux conditions de sécurité, puis prendront place à bord du vaisseau, transporté à 13.300 mètres d’altitude à l’aide d’un avion propulseur.

Le vaisseau sera ensuite libéré et propulsé par un booster à plus de 80.000 mètres tout droit vers l’espace. Les passagers pourront détacher leurs ceintures et faire l’expérience de la microgravité quelques instants. Coût du voyage : 220.000 euros.