Cette fois, c’est vraiment fini pour Philae, qui va se retrouver tout seul

EXPLORATION SPATIALE Le robot Philae ne pourra définitivement plus communiquer avec la Terre, faute d’énergie suffisante dans la sonde Rosetta…

O. P.-V.

— 

Vue d'artiste du robot Philae posé sur la comète Tchouri.
Vue d'artiste du robot Philae posé sur la comète Tchouri. — ESA/SIPA

Le Centre national d’études spatiales a publié un tweet en forme d’adieuau robot Philae. Arrivé en novembre 2014 sur la comète Tchouri pour une mission d’étude, l’engin n’avait plus donné de nouvelles depuis le 9 juillet 2015.

Un an après, l’équipe du CNES explique qu’à partir de mercredi, l’au revoir à Philae sera définitif, car la sonde spatiale Rosetta, dont il dépend et qui gravite autour de la comète, n’aura plus suffisamment d’énergie pour permettre une communication.

En début d’année 2016, la fin de Philae avait été actée par plusieurs sources devant son absence de messages, notamment par l’Agence spatiale allemande. Le CNES avait gardé espoir, indiquant dans un communiqué en février qu’« il existe des chances de pouvoir établir à nouveau le contact dans les mois qui viennent ».

>> A lire aussi : Quand l'agence spatiale cherche ses mots pour annoncer la «fin» du robot Philae

Finalement, même l’agence française a dû abandonner. Mais le robot Philae est devenu une célébrité grâce à cette mission, et son voyage a été abondamment suivi.