Cerveau: Près de 100 nouvelles aires du cortex cartographiées de façon ultra-précise

SANTE Cette découverte pourrait contribuer à rendre encore plus précise la chirurgie du cerveau...

Marion Pignot

— 

Illustration d'un cerveau humain.
Illustration d'un cerveau humain. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une équipe de neurologues, d’ingénieurs et de spécialistes en informatique a établi une cartographie de 180 régions distinctes du cerveau, soit plus du double de celles déjà connues. Un degré de précision inédit.

Expliquer comment notre cortex a évolué

L’étude identifie « avec un taux de détection d’environ 97 % », 97 nouvelles zones du cortex cérébral, plus connue sous le nom de matière grise. Et ce, pour chaque hémisphère. Ces zones s’ajoutent aux 83 autres déjà connues, précisent les scientifiques dans leurs travaux publiés mercredi dans la revue scientifique Nature.

Cette découverte, réalisée grâce à un nouveau logiciel d’imageries cérébrales utilisé pour scruter le cerveau de 210 adultes, pourrait contribuer à rendre encore plus précise la chirurgie du cerveau. « Ces nouvelles connaissances (…) devraient également permettre d’expliquer comment notre cortex a évolué et le rôle de certaines zones », commente dans l’étude Bruce Cuthbert, directeur de l’Institut américain de la santé mentale.

>> A lire aussi : Un Français vit très bien avec une boîte crânienne vide à 90 %

Exit la carte du neurologue allemand Korbinian Brodmann

En 1909, le neurologue allemand Korbinian Brodmann avait publié sans doute ce qui est considéré comme la meilleure carte du cerveau en s’appuyant sur la répartition des cellules dans les différentes zones de cet organe. Sa carte, qui divise le cortex en quelques dizaines de zones, est toujours utilisée de nos jours.

Mais selon Matthew Glasser, auteur de l’étude, cette nouvelle cartographie ultra-précise est une découverte scientifique et technologique comparable à ce qui a été réalisé en « astronomie où les télescopes basés sur terre produisaient des images floues du ciel avant l’arrivée d’optiques adaptatives et des télescopes spatiaux ».

 

>> A lire aussi : Le LSD décloisonne le cerveau