Espace: Les premières images de Jupiter envoyées par la sonde Juno

ESPACE La Nasa prévoit de mettre toutes les photos de Juno à la disposition du public...

M.C.
— 
Une vue de Jupiter et de trois de ses lunes prises par la sonde Juno.
Une vue de Jupiter et de trois de ses lunes prises par la sonde Juno. — NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Une semaine après son exploit spatial, Juno refait déjà parler d’elle. La sonde de la Nasa, qui a réussi le 5 juillet à se placer en orbite autour de Jupiter, vient de faire parvenir sur Terre ses premières photographies de la planète géante gazeuse.

Sur l’image ci-dessus, réalisée à partir de plusieurs vues prises par JunoCam, la caméra à rayonnement visible de Juno, on peut observer Jupiter, ainsi que trois des quatre lunes galiléennes (les plus grands des satellites) de la planète : Io, Europe et Ganymède.

« Cette scène capturée par la JunoCam indique qu’elle a survécu à son premier passage à travers les importants champs de radiations de Jupiter sans dommages, et qu’elle est prête à s’attaquer à Jupiter », précise Scott Bolton, responsable scientifique de la mission au Southwest Research Institute à San Antonio (Texas). « On est impatients de voir les premiers clichés des pôles de Jupiter », ajoute-t-il.

- NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

 

La première image en haute résolution sera prise le 27 août

Cette vue a été envoyée le 10 juillet, alors que Juno se trouvait à 4,3 millions de kilomètres de son objet d’étude. Elle montre également la Grande Tache rouge de l’atmosphère de la planète, un anticyclone de la taille de la Terre. Pour la première image en haute résolution de la JunoCam, il faudra attendre le 27 août, « lorsque Juno passera de nouveau à proximité de Jupiter », détaille la Nasa.

L’agence spatiale prévoit de mettre à disposition sur Internet toutes les vues prises par la JunoCam. L’un des buts premiers de cette caméra, qui n’est pas considérée comme l’un des instruments principaux de la mission scientifique de Juno, est de susciter l’engouement du public.

Etant donné que Jupiter tourne sur elle-même en un peu moins de dix heures, Juno passera au-dessus de régions différentes à chaque rotation, couvrant la totalité de la planète lorsqu’elle aura réalisé les 37 orbites prévues pour sa mission, avant de plonger dans l’atmosphère jovienne où elle sera détruite.