Sport et grossesse, un mauvais mélange

GYNECOLOGIE Une étude montre que la pratique sportive peut augmenter le risque de fausse-couche...

YP avec AFP

— 

Les femmes pratiquant une activité sportive intensive en début de grossesse, soit plus de 7 heures par semaine, auraient jusqu'à 3,5 fois plus de risque de fausse-couche que celles ne faisant aucun exercice physique, selon une étude danoise publiée dans la revue scientifique British Journal of Obstetrics and Gynaecology.

Les sports les plus à risque sont ceux dits "à impact", comme le jogging ou les sports de ballon ou de raquettes, selon cette étude conduite par Anne-Marie Nybo Andersen (Université du Danemark du Sud - Odense) et portant sur près de 93.000 femmes enceintes. Nager en revanche serait plutôt bénéfique. Par ailleurs, aucun lien n'a été montré entre l'exercice physique et les fausses-couches après 18 semaines de grossesse.

"Cela ne doit pas dissuader les femmes de pratiquer une activité physique légère à modérée, comme la natation" commente cependant John Newnham (Université de l'Australie de l'ouest - Perth) auprès du magazine de vulgarisation britannique New Scientist qui paraîtra samedi.
Les auteurs de l'étude appellent d'ailleurs à une interprétation prudente de leurs résultats, soulignant que "de nombreux effets positifs de l'exercice physique sont bien établis".