Les fresques de la grotte Chauvet ont en réalité plus de 30.000 ans

ARCHEOLOGIE Jusqu'à présent, faute de moyens de datation précis, les experts estimaient que ces dessins dataient d'il y a 22.000 ans...

20 Minutes avec agences
Détail de la reproduction des fresques de la grotte Chauvet à Vallon Pont D'Arc, photographié le 8 avril 2015
Détail de la reproduction des fresques de la grotte Chauvet à Vallon Pont D'Arc, photographié le 8 avril 2015 — JEFF PACHOUD AFP

Une équipe de chercheurs français a établi, pour la première fois, une chronologie précise des fréquentations par des hommes et des animaux de la grotte de Chauvet (Ardèche) inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. 

Les analyses de 250 datations au radio-carbone (plus précis que le carbone 14) effectuées ces quinze dernières années ont, en effet, révélé que les nombreuses peintures et gravures dataient d’il y a plus de 30.000 ans, soit 10.000 ans de plus que ce qui était jusqu’alors prédit par le style artistique et estimé par les scientifiques (soit il y a 22.000 à 18.000 ans).

Des oeuvres quasiment contemporaines des peintures de la grotte de Lascaux

Les scientifiques, dont les travaux ont été publiés lundi dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), ont analysé des morceaux de charbon de bois trouvés sur le sol de la grotte, les dessins, les marques sur les murs ainsi que sur des ossements d’animaux (ours). Mais aucune datation n’a pu être réalisée sur des restes humains, puisque l’Homme n’habitait pas la grotte Chauvet mais la fréquentait occasionnellement.

Bilan: les œuvres riches et complexes, parmi lesquelles ont été recensées 447 représentations d’animaux, sont donc quasiment contemporaines des peintures de la grotte de Lascaux de la période solutréenne.

Et deux périodes d’occupation humaine se sont précisées, pour la première fois en années calendaires. La première a eu lieu il y a 37.000 ans par les Aurignaciens (hommes anatomiquement modernes) et a duré jusqu’à il y a 33.500 ans. La seconde s’est étendue entre il y a 31.000 ans à il y a 28.000 ans.

Un éboulement en 34.500, un autre en 29.400 ans

La fin de la première occupation de Chauvet par des hommes et des ours a correspondu à un éboulement qui s’est produit il y a environ 34.500 ans, fermant partiellement son accès. La deuxième période durant laquelle des humains se rendaient dans la grotte s’est achevée il y a 29.400 ans, ce qui coïncide avec le second éboulement qui a obturé l’entrée de la caverne.

Découverte en décembre 1994, la grotte de Chauvet-Pont d’Arc, située en Ardèche, a été inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco en 2014. Une réplique a été ouverte au public en 2015.