VIDEO. La naissance d'une planète observée pour la première fois

ESPACE Elle pourrait devenir une petite Terre…

A.Ch.
— 
Naissance d'une planète près de l'étoile TW Hydrae.
Naissance d'une planète près de l'étoile TW Hydrae. — S. Andrews (Harvard-Smithsonian CfA), ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)

A quelque 180 années-lumière de la Terre, une petite planète est en train de naître. Une équipe de chercheurs a pu observer la formation de ce « bébé planète » grâce au téléscope Alma, le plus puissant actuellement. Comme pour une échographie, les premières images du bébé ne laissent pas deviner grand-chose mais les astronomes ont pu observer une division sombre dans le disque de gaz et de poussières qui entoure l’étoile TW Hydrae.

Une naissance à 150 millions de kilomètres de l’étoile

L’étoile TW Hydrae est à la constellation de l’Hydre ce que le Soleil est à la nôtre. Autour de cette étoile tournent des gaz et des poussières dans lequel des planètes vont se former en agrégeant ces grains de matière. Des sillons sombres ont été observés, creusés dans le disque de matière par des planètes en formation. Et tout près de l’étoile, c’est-à-dire à 150 millions de kilomètres soit l’équivalent de la distance de la Terre au Soleil, une zone sombre cacherait une petite planète en formation. Deux autres planètes seraient aussi en train de naître à trois et six milliards de kilomètres de TW Hydrae.

Pour le moment, les astronomes ne peuvent pas confirmer ces observations car le télescope Alma a atteint ses limites. Mais en 2018, avec la mise en service du télescope James-Webb de la Nasa, ou en 2024 avec le télescope géant européen E-ELT, les petites planètes pourraient être vues de plus près.