VIDÉO. La mission ExoMars a entamé son voyage spatial vers la planète rouge

ESPACE Pour l’instant, tout se déroule au mieux pour la mission russo-européenne d’exploration de la planète rouge…

Guillaume Novello

— 

Le lanceur russe Proton emporte la sonde TGO vers un long voyage spatial.
Le lanceur russe Proton emporte la sonde TGO vers un long voyage spatial. — Dmitri Lovetsky/AP/SIPA

Adieu orbite terrestre. La mission russo-européenne ExoMars 2016 s’est séparée ce lundi soir de son étage propulseur pour quitter l’orbite terrestre, a annoncé l’Agence spatiale européenne (ESA). « Le directeur du vol (d’ExoMars) confirme sa séparation réussie avec l’étage propulseur Briz-M » du lanceur russe Proton, a écrit l’ESA sur le réseau social Twitter.

« Désormais libérée de Briz-M, [la sonde] doit commencer à pivoter dans l’espace vers le Soleil avant de déployer ses panneaux solaires », a ajouté l’ESA. Elle doit ensuite envoyer un signal à l’ESA, ce qui a été fait vers 22h30.

La sonde, baptisée TGO (Trace Gaz Orbiter) et accompagnée de l’atterrisseur test nommé Schiaparelli,a quitté la Terre à 9h31 GMT avec la fusée russe Proton du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Un voyage de sept mois pour parcourir un trajet de 496 millions de kilomètres l’attend désormais. Au terme de ce périple, la sonde TGO larguera l’atterrisseur Schiaparelli le 16 octobre : il se posera sur la planète rouge trois jours plus tard.