Espace: Virgin Galactic présente son vaisseau touristique SpaceShipTwo

TRANSPORTS Les acteurs Leonardo di Caprio et Ashton Kutcher mais aussi l'astrophysicien britannique, Stephen Hawking ont déjà réservé leur place...

20 Minutes avec agences

— 

SpaceShipTwo (vue d'artiste) devrait commencer ses vols commerciaux à 110 km d'altitude à partir de 2011 ou 2012
SpaceShipTwo (vue d'artiste) devrait commencer ses vols commerciaux à 110 km d'altitude à partir de 2011 ou 2012 — VirginGalactic.com

Il est très similaire au premier exemplaire avec toutefois des mécanismes censés accroître la sécurité. Le vaisseau SpaceShipTwo a été présenté, ce vendredi en Californie (Etats-Unis) par Virgin Galactic, société de tourisme spatiale de l’emblématique et rêveur Richard Branson.

Coût du billet ? 250.000 dollars par personne.

Derrière le milliardaire britannique tout sourire a déboulé un SpaceShip nouvelle version qui devrait un jour pouvoir emporter deux pilotes et jusqu’à six passagers dans l’espace. Un vol suborbital de trois heures au total qui leur permettra pendant quelques minutes de flotter en apesanteur, et un projet sans précédent sur lequel quelque 650 ingénieurs planchent depuis 2004.

Coût du billet ? 250.000 dollars par personne. Un prix qui n’a pas empêché 650 « clients » impatients d’avoir déjà réserver leur place pour de futurs périples à la frontière de l’espace. Parmi eux, les acteurs Leonardo di Caprio et Ashton Kutcher mais aussi l’astrophysicien britannique, Stephen Hawking.

 

Davantage de tests et de vols d’essai

Ce SpaceShipTwo arrive seize mois après l’accident du vaisseau numéro un qui a coûté la vie au pilote et grièvement blessé le copilote. Cette catastrophe, qui a résulté d’une dislocation en vol de l’appareil à la suite d’une erreur de l’équipage, avait été un sérieux revers pour le tourisme spatial dont Virgin Galactic est la pionnière.

« Alors que nous célébrons la fin d’une phase essentielle du travail, nous commençons aussi une nouvelle étape qui se concentrera sur davantage de tests et conduira au premier vol commercial habité de l’espace de l’histoire », a ainsi indiqué Virgin Galactic, sans toutefois préciser quand elle envisageait de reprendre les vols d’essai.