Pakistan: Découverte d'une défense de stégodon vieille de plus d'1 million d'années

ARCHEOLOGIE Selon les chercheurs, il s'agit du « plus gros exemplaire jamais découvert dans le pays »...

20 Minutes avec agences

— 

Une équipe de scientifiques pakistanais a découvert, en février 2015, un rare spécimen de défense de stégodon, un cousin éloigné de l'éléphant ayant vécu il y a 1,1 million d'années.
Une équipe de scientifiques pakistanais a découvert, en février 2015, un rare spécimen de défense de stégodon, un cousin éloigné de l'éléphant ayant vécu il y a 1,1 million d'années. — AFP/University Of Punjab

Les chercheurs du département de zoologie de l’université du Pendjab (Pakistan) ont découvert un rare spécimen de défense de stégodon, cousin éloigné de l’éléphant ayant vécu il y a 1,1 million d’années.

La défense, retrouvée dans la province du Pendjab (centre du pays), mesure environ 2,44 mètres de long et 20,3 cm de diamètre, ce qui en fait, dixit les chercheurs, « le plus gros exemplaire jamais découvert dans le pays ».

Un fragment de molaire a récemment été découvert en Grèce

« Cette découverte approfondit nos connaissances sur l’évolution du stégodon, en particulier dans cette région. Cela nous éclaire aussi sur l’état de l’environnement à l’époque où vivait l’animal », explique le professeur Muhammad Akhtar, qui dirigeait l’expédition. L’expert indique que la défense date de l’époque du pléistocène supérieur, ce qui a pu être déterminé grâce à une technique recourant à la radioactivité.

 

 

 

 

Selon les connaissances actuelles, les stégodons sont apparus sur terre il y a environ 11 millions d’années et ont vécu jusqu’à la dernière glaciation il y a environ 11.700 ans. Ils se caractérisaient par leurs longues défenses presque droites. Et bien que l'extinction de l'espèce ait coïncidé avec l'apparition de l'homme moderne, il est difficile d'affirmer avec certitude que nos ancêtres chassaient le stégodon.

 

>> A lire : Roumanie : Des fossiles d’un ancêtre de l’éléphant vieux de 7 millions d’années découverts

 

Apparus initialement en Afrique, ces bons nageurs se seraient rapidement implantés en Asie, où la plupart des fossiles ont été découverts. Reste que, selon le paléontologue australien Dr Gerrit Van Den Bergh, un fragment de molaire a récemment été découvert en Grèce.