Ces vacances qui nous polluent

ENVIRONNEMENT Une étude révèle l'impact des congés des Français sur les émissions de gaz à effet de serre...

— 

 
  — no credit

L'été et les week-ends, les Français polluent plus. Une étude de l'Institut français de l'environnement (Ifen), dont les résultats ont été dévoilés aujourd’hui, montre que l’évolution des activités touristiques des ménages a des effets croissants sur le réchauffement climatique.

Les Français sont en effet plus nombreux à partir en congés (+24% entre 1990 et 2004). Si les courts séjours (de moins de trois nuitées) se multiplient (+14% entre 1998 et 2004), les longs et moyens séjours se raccourcissent (de 14 à 10 nuitées en moyenne en quinze ans). Or plus le déplacement est de courte durée, plus le poids du transport se fait ressentir dans les émissions de gaz à effet de serre. Au final, les déplacements de particuliers qui partent en week-end ou en vacances en voiture produisent 16% des émissions annuelles de gaz carbonique (le CO2 est le principal responsable du réchauffement climatique), soit 12,4 millions de tonnes.

Le train plus écolo que la voiture

L'institut note qu' «un voyage en train génère douze fois moins d'émissions de gaz à effet de serre qu'un voyage en voiture à distance égale». Mais le train représente 13% des déplacements touristiques sur le territoire national. Les 53% de départs à l'étranger effectués en avion dégagent eux 13 millions de tonnes de CO2 supplémentaires.