Un nouveau dinosaure portant une «voile» sur le dos découvert en Espagne

SCIENCES Cette épine dorsale saillante pouvait servir à réguler sa température corporelle ou à stocker de la graisse, comme la bosse des dromadaires...

M.C. avec AFP
— 
La découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure fait la joie de Twitter.
La découverte d'une nouvelle espèce de dinosaure fait la joie de Twitter. — Twitter

Cette espèce de dinosaure, dont l'épine dorsale saillante rappelle la forme d'une voile, était jusqu'ici inconnue. Les paléontologues, qui ont découvert en Espagne les restes d'ossements de ce nouveau dinosaure qui appartient au groupe des iguanodons et qui vivait sur la péninsule ibérique il y a 125 millions d'années, l'ont baptisé Morelladon beltrani

Morelladon beltrani, la nueva especie de dinosaurio descubierta en España. https://t.co/mD3J4XKyHU pic.twitter.com/2p7OmCYpNi
— Noticias RCN (@NoticiasRCN) December 17, 2015

Mesurant quelque six mètres de long et 2,5 mètres de haut, la créature était de taille moyenne par rapport aux dinosaures de son époque, indique l'étude publiée dans PLOS ONE, la revue de la Public Library of Science basée en Californie. Mais il exhibait un trait caractéristique marquant: une épine dorsale saillante qui, recouverte de peau, lui donnait l'air de porter une «voile» sur le dos. Cette protubérance pouvait servir à réguler sa température corporelle ou à stocker de la graisse, comme la bosse des dromadaires.

Grande variété de dinosaures de grandes et moyennes tailles dans la région

Les ossements découverts dans une carrière d'argile rouge incluent plusieurs os du dos et du bassin, ainsi que 14 dents, dont seule une a été conservée entière. Ils ont été découverts dans l'est de l'Espagne, dans une région au sud-ouest de Barcelone où sont installées de nombreuses carrières pour la fabrication de carreaux et des célèbres «azulejos» espagnols.


Son nom rend hommage au lieu de sa découverte, Morella, en incorporant le mot grec pour dent, «odon», ainsi qu'à «Victor Beltran», l'un des anciens responsables de la carrière Mas de la Parreta, «pour son engagement et sa coopération dans la découverte des différents sites de fossiles», écrivent les auteurs de l'étude.

Cette découverte souligne l'existence d'un groupe «particulièrement varié» de dinosaures de grandes et moyennes tailles qui ont vécu dans l'est de la péninsule ibérique il y a environ 125 millions d'années, selon les auteurs.