VIDEO. «Street Fighter»: Le coup de poing shoryuken testé en conditions réelles

JEUX VIDEO Une vidéo met en scène l'effet qu'aurait l'uppercut utilisé par les personnages Ken et Ryu, et le résultat n'est pas beau à voir...

M.C.

— 

Des acteurs reproduisent un shoryuken de Street Fighter.
Des acteurs reproduisent un shoryuken de Street Fighter. — Youtube / Vsauce3

Shoryuken ! Tous ceux qui ont déjà joué à un jeu de la série Street Fighter connaissent le coup de poing sauté, utilisé à l’origine par Ryu et Ken. Ce mouvement, dont le nom signifie littéralement « poing du dragon ascendant », est l’une des attaques emblématiques de ce jeu vidéo.

>> A lire aussi : Comment j’ai été mis K.-O. à « Street Fighter » sur un écran de ciné

Mais à quoi ce mouvement, réalisable dans le jeu en à peine plus de temps qu’il n’en faut pour appuyer sur droite, bas, bas-droite + coup de poing, ressemblerait-il dans la vraie vie ? Et surtout, à quoi ressemblerait celui qui l’encaisserait ? La réponse, violente au possible, se trouve dans cette vidéo de la chaîne Youtube Vsauce3.

Pour calculer la force réelle de l’uppercut, Vsauce prend l’exemple de Ken infligeant le terrible coup de poing au catcheur soviétique Zangief. En supposant que Ken, qui se baisse avant de frapper, dispose de 76 cm pour lancer son coup avant d’atteindre le menton du colosse de 181 kg, les scientifiques du jeu vidéo estiment qu’il atteindrait sa cible avec une force de 7 569 newtons, suffisante pour soulever 772 kg.

Le résultat, simulé avec une machine construite spécialement pour l’occasion sur un mannequin, n’est pas beau à voir. En gros, le poing arrache la tête du catcheur. Et encore, notent les éminents chercheurs, cette simulation ne prend pas en compte le fait que le poing de Ken est normalement… en flammes.