Chine: Le pionnier du clonage promet une reproduction à la carte et de la bonne viande

CLONAGE Le groupe chinois Boyalife a assuré posséder la technologie pour cloner les humains...

20 Minutes avec agences

— 

Quatre génisses rigoureusement identiques, créées par clonage, pâturent dans les champs le 16 juin 2014 dans un centre de génétique dans l'Iowa
Quatre génisses rigoureusement identiques, créées par clonage, pâturent dans les champs le 16 juin 2014 dans un centre de génétique dans l'Iowa — Juliette MICHEL AFP

Le groupe chinois Boyalife, à l’initiative de la plus grande usine de clonage du monde, a assuré posséder la technologie pour dupliquer des humains. Mais il déclare s’abstenir pour l’instant de l’utiliser par crainte de la réaction du public.

Le projet de cloner chaque année un million de vaches à l’horizon 2020 ne serait en effet que la première étape dans la ménagerie voulue par Xu Xiaochun, le directeur général de 44 ans, qui envisage également de dupliquer chevaux de course pur-sang et chiens policiers renifleurs.

Des craintes morales et éthiques

Mais concernant le clonage humain, l’étroitesse du fossé biologique entre le singe et l’homme suscite des craintes morales et éthiques. « La technologie est déjà là (…) Si cela est autorisé, je ne pense pas qu’il y ait une meilleure entreprise que Boyalife, disposant d’une technologie supérieure », assure Xu Xiaochun.

Les valeurs changent, souligne-t-il, en citant la perception de l’homosexualité au sein de la société et en suggérant que les humains pourront désirer, en temps voulu, davantage de choix pour leur propre reproduction. « Dans le futur, (…) vous aurez toujours le 50-50, mais aussi le choix d’avoir 100 % du patrimoine génétique venant de papa, ou 100 % de maman. »

Le clonage d’animaux controversé

Pour l’instant, Xu Xiaochun espère devenir le premier fournisseur planétaire de bœuf cloné, en concevant des « super-vaches » au patrimoine génétique identique et dont la chair, promet-il, sera aussi goûteuse que le délicat bœuf japonais de Kobe.

La production de bœuf cloné pour la consommation humaine reste cependant controversée. Le Parlement européen souhaite ainsi interdire le clonage d’animaux à des fins agricoles en Europe.