Calendrier de l’avent #2: Quand une éclipse solaire devient star des écrans

BEST OF Chaque jour jusqu’à Noël, « 20 Minutes » vous propose de (re) découvrir l’un des articles préférés des internautes en 2015…

C.P.

— 

Illustration: une éclipse partielle de soleil vue avec du matériel d'astronomie.
Illustration: une éclipse partielle de soleil vue avec du matériel d'astronomie. — Nasa/ SDO/AIA/Ciel et Espace Photos

Les nuages ont voulu lui voler la vedette, mais heureusement les télescopes étaient là. Le 20 mars dernier, alors qu’un ciel gris empêchait écoliers et passants munis de leurs lunettes noires spéciales d’admirer l’historique éclipse solaire partielle, les sites Internet et télévisions ont pris le relais pour diffuser en direct les images exceptionnelles captées par différents observatoires astronomiques du territoire français. Résultat : un succès d’audience exceptionnel, notamment pour 20 Minutes qui a suivi en live le déroulé de l’événement et proposé de (re) visionner en timelapse vidéo cet impressionnant phénomène naturel, où l’on pouvait voir la lune s’intercaler entre la terre et le soleil, le voilant presque totalement à notre regard

Un phénomène rare « qui nous relie à l’histoire universelle »

Pourquoi une telle fascination ? « Avant tout parce qu’elle offre un accès universel et gratuit à la science, expliquait à 20 Minutes Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS, spécialiste des rapports entre sciences, techniques et société. « Cette éclipse solaire permet à tout le monde de se retrouver, sans distinction de catégories sociales ou culturelles, autour d’un événement mondial, naturel, scientifique, pacifiste et gratuit. Dans le monde dangereux dans lequel nous vivons, ce n’est pas si fréquent… », poursuivait le chercheur. « Et puis, l’éclipse est un phénomène très ancien qui se reproduit à intervalles réguliers, mais rares. Nous savons que par le passé, d’autres êtres humains ont eux aussi assisté à des éclipses… Ce phénomène tisse donc un lien entre l’humanité à travers les âges. Il nous relie à l’histoire universelle ».

On ne se lasse pas de revoir ce spectacle, d’autant qu’il n’est pas près de se reproduire dans le ciel français : « En France, la prochaine éclipse partielle du soleil sera visible en juin 2021, mais le soleil ne sera éclipsé que d’à peine 20 % », nous rappelait Philippe Henarejos, rédacteur en chef de la revue Ciel et espace.

Pour nous aider à patienter les cieux ont été plutôt cléments et nous ont accordé dès le mois de septembre, une somptueuse éclipse totale de « super-lune ». C’est cadeau.

>> Calendrier de l’avent 2015: Découvrez notre sélection de 24 articles de l’année à savourer